Vaisselle à 500 000 euros : Ruffin interpelle le «ministre de la Faïencerie», Griveaux réplique

Vaisselle à 500 000 euros : Ruffin interpelle le «ministre de la Faïencerie», Griveaux réplique© Charles Platiau Source: Reuters
Le député LFI de la Somme brandit un chéquier à l'Assemblée, janvier 2018, illustration

L'Insoumis François Ruffin a interpellé le gouvernement sur le remplacement de la vaisselle de l'Elysée pour plus de 500 000 euros. Benjamin Griveaux a répondu en expliquant que ce changement n'avait plus été opéré depuis la présidence de René Coty.

A l'Assemblée nationale, interpellant ironiquement un ministre imaginaire «de la Faïencerie», le 19 juin, le député insoumis de la Somme François Ruffin, est revenu sur l'affaire de la commande de vaisselle de l'Elysée, révélée par Le Canard enchaîné et qui coûterait plus de 500 000 euros. Après avoir brocardé l'écart entre le train de vie de l'Elysée et celui des bénéficiaires des minima sociaux (qui selon Emmanuel Macron, coûtent un «pognon de dingue»), l'élu lance : «Quand on donne aux pauvres, c'est du gâchis. Quand on donne aux riches, c'est de l'in-ve-sti-ssement... Quelles nouvelles mesures comptez-vous prendre pour que tous nos amis fortunés puissent changer leur faïencerie ?» rapporte France Info.

Faute de ministre de la Faïencerie et de porte-parole de l'Elysée dans la salle, c'est le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux qui a pris la parole en souriant, pour répondre à François Ruffin : «Je ne suis pas certain d'avoir saisi le sens profond de votre question, mais décidément, vous avez du mal ici à ne pas faire votre cinéma.»

Ça n'avait pas été fait depuis le président René Coty. Il semblait donc indispensable de pouvoir recevoir dans les meilleures conditions les hôtes étrangers

Le jeune porte-parole a ensuite salué le savoir-faire de la manufacture de Sèvres qui produit le service de vaisselle de l'Elysée et a tenté une explication : «Ça n'avait pas été fait depuis le président René Coty. Il semblait donc indispensable de pouvoir recevoir dans les meilleures conditions les hôtes étrangers.» René Coty a présidé aux destinées de la France de 1954 à 1959, sous la IVe République.

Lire aussi : Surprise : la facture de vaisselle de l'Elysée ne serait pas de 50 000 euros... mais de 500 000

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter