Vives réactions après un tweet de l'animatrice Maïtena Biraben sur une fille de 8 ans voilée

Vives réactions après un tweet de l'animatrice Maïtena Biraben sur une fille de 8 ans voilée © VALERY HACHE Source: AFP
Maitena Biraben

La présentatrice Maïtena Biraben, qui a fait part de son indignation après avoir croisé une fillette de 8 ans voilée dans les rues de Belleville, a suscité des réactions pour le moins contrastées, entre critiques virulentes et messages de soutien.

L'animatrice et productrice Maïtena Biraben a déclenché une avalanche de réactions sur Twitter après avoir posté un message laconique sur le réseau social le 12 juin. «Belleville. Paris 2018. Une petite fille de 8 ans voilée», a-t-elle écrit, accompagnant ces quelques mots d'une émoticône soulignant son choc.

Retweeté à plus de 500 reprises en quelques heures, ce court message a suscité de très nombreuses réactions, divisées en plusieurs camps bien distincts. D'un côté, des internautes ont partagé l'outrage de l'animatrice, notant par exemple que le voile est censé protéger la femme des envies des hommes, et qu'il n'a donc pas lieu d'être sur une fillette de huit ans.

D'aucuns ont d'ailleurs estimé que le voile devrait être purement et simplement interdit pour les filles mineures, soutenant qu'il ne pouvait s'agir d'un choix fait en conscience à cet âge.

D'accord avec le constat de l'animatrice, certains lui en ont cependant renvoyé la responsabilité, évoquant le rôle culturel joué par le monde de la télévision dans lequel elle évolue.

«On a l'impression que vous découvrez [cela] seulement maintenant», lui a lancé un internaute, pendant qu'un autre lui a fait remarquer que ceux qui s'aventuraient à dénoncer le problème se faisaient traiter «d'islamophobe et de raciste».

«Dans une mosquée c'est préférable»

Mais d'autres n'ont pas du tout partagé l'indignation de l'animatrice, et ne se sont pas privés de le lui faire savoir. L'une a notamment affirmé que l'éducation religieuse faisait partie de l'autorité parentale, et qu'à ce titre le port du voile d'une petite fille revenait à l'appréciation des seuls parents.

«Dans une mosquée c'est préférable», lui ont expliqué des internautes qui supposaient que la mère de la fillette se rendait dans un édifice religieux et que la fillette tenait «sûrement» à l'imiter.

Des internautes se sont en outre offusqués de la colère de l'animatrice qu'ils estiment à géométrie variable, en raison de son silence sur les petits garçons qui portent des kippas : «Vas emm***** d'autres personnes, lâche les musulmans.»

Lire aussi : Le voile de la présidente de l'Unef à la Sorbonne fait polémique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter