Dépenses publiques : ces salaires à 20 000 € de l'Assemblée nationale

Dépenses publiques : ces salaires à 20 000 € de l'Assemblée nationale© Gonzalo Fuentes Source: Reuters
L'hémicycle de l'Assemblée nationale en février 2018, illustration

Après avoir eu accès à des documents confidentiels sur certains revenus en vigueur à l'Assemblée nationale, Le Parisien a révélé l'existence de rémunérations allant de 17 325 euros à 21 580 euros pour près de 40 fonctionnaires de l'Hémicycle.

Inégalités de revenus à l'Assemblée ? Dans les données issues de documents confidentiels de l'Hémicycle que publie Le Parisien ce 8 juin, le contribuable apprend notamment que près de «quarante directeurs généraux, directeurs des services et autres conseillers hors classe» bénéficient de rémunérations mensuelles s'étalant de 17 325 euros à 22 317 euros brut.

Outre la grille des cinq salaires les plus élevés de l'Hémicycle dans laquelle figure en première place le secrétaire général de l'Assemblée (avec la rémunération mensuelle brute de 22 317 euros précédemment évoquée), on apprend aussi quels ont été les événements les plus coûteux de l'année : la 26e journée du livre politique remporte la palme avec un budget de 20 281 euros. C'est notamment à cette occasion que sont décernés les Prix du Livre Politique, du Député ou encore de la BD Politique.

Quant au voyage le plus dispendieux, c'est la visite officielle du président de l'Assemblée nationale au Niger du 20 au 26 mars 2017. Le déplacement de quatre députés, deux fonctionnaires, trois membres du cabinet et deux officiers de sécurité a coûté 130 347 euros.

Ces informations révèlent également les noms des principaux fournisseurs de l'Assemblée nationale, ainsi que les montants des transactions. On y apprend que le partenaire commercial qui décroche le plus gros contrat avec l'institution est la société de nettoyage Europ Net : elle a facturé 3 328 512 euros à l'Assemblée nationale pour l'année 2017.

Le Parisien a par ailleurs publié quelques détails sur les luxueux appartements officiels de certains fonctionnaires : 182 m² au Petit Hôtel pour le secrétaire général de l'Assemblée et de la présidence, ou encore 167 m² sur le boulevard Saint-Germain pour le chef du Département «génie climatique».

Enfin, on apprend la dépense de sommes importantes pour certains travaux réalisés dans l'Hémicycle en 2017 : le «confortement de l'emmarchement» a ainsi coûté plus de dix millions d'euros. Quant aux travaux liés à la «réfection de l'étanchéité de la cour d'honneur», ils sont chiffrés à plus de sept millions d'euros.

Lire aussi : Jusqu'à 16 degrés : les agents de la police judiciaire frigorifiés dans leurs nouveaux locaux

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter