Enquête ouverte après le vol du reliquaire du cœur d'Anne de Bretagne, ancienne reine de France

- Avec AFP

Enquête ouverte après le vol du reliquaire du cœur d'Anne de Bretagne, ancienne reine de France© FRANK PERRY / AFP
Le reliquaire ayant contenu le coeur d'Anne de Bretagne, exposé au Musée d'histoire de la ville de Nantes au Château des Ducs de Bretagne, fin janvier 2007

Trois objets ont été dérobés au musée Dobrée à Nantes, parmi lesquels le reliquaire du cœur de l'ancienne reine Anne de Bretagne, trésor national. Une enquête de police a été ouverte.

Le département de Loire-Atlantique a fait savoir dans un communiqué que le reliquaire du cœur de l'ancienne reine Anne de Bretagne avait été dérobé dans la nuit de 14 au 15 avril au musée Dobrée à Nantes, où cette «pièce d’orfèvrerie exceptionnelle» en or était exposée.

Le département, propriétaire du musée, a porté plainte et une enquête de police a été ouverte. Les malfaiteurs ont dérobé trois objets, dont cette pièce réalisée en 1514, selon le communiqué. Elle était visible du public dans le cadre d'une exposition.

Les cambrioleurs s'en sont pris à notre patrimoine commun et notamment à une pièce d'une valeur inestimable

«Les cambrioleurs s'en sont pris à notre patrimoine commun et notamment à une pièce d'une valeur inestimable», déplore le département. «Bien plus qu'un symbole, l'écrin du cœur d'Anne de Bretagne appartient à notre histoire. La reine Anne, duchesse de Bretagne, avait souhaité que son cœur soit inhumé auprès de ses parents. Sauvé de la fonte après la Révolution, il est conservé au musée de Dobrée depuis 1886», rappelle-t-il.

Le maire de Nantes Johanna Rolland a exprimé son «indignation». «Ce magnifique objet, chef-d’œuvre de l'orfèvrerie du début du XVIe siècle, possède naturellement une très grande valeur patrimoniale», a-t-elle précisé. «Il revêt également, pour l'ensemble des Nantaises et des Nantais, une importance sentimentale particulière, liée à la personnalité d'Anne de Bretagne et à l'empreinte qu'elle a laissée dans l'histoire de Nantes, comme en avait notamment témoigné le très grand succès de l'exposition que lui avait consacrée le Château des Ducs de Nantes en 2007», a-t-elle ajouté. 

Elle a souhaité que «cet objet, précieux et fragile, soit retrouvé dans les plus brefs délais».

Lire aussi : Les six plus gros braquages de riches étrangers sur les routes françaises

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter