Vol à la hache pour 4 millions d'euros de bijoux à l'hôtel Ritz : trois personnes interpellées

- Avec AFP

Vol à la hache pour 4 millions d'euros de bijoux à l'hôtel Ritz : trois personnes interpellées© Jacques DEMARTHON Source: AFP
L'hôtel Ritz à Paris (illustration)

L'hôtel cinq étoiles situé au cœur de la capitale française a été la cible d'un vol à main armée, le 10 janvier. Les forces de l'ordre ont interpellé trois personnes. Deux braqueurs sont néanmoins toujours recherchés.

Cinq hommes armés se sont emparés le 10 janvier de bijoux après avoir brisé des vitrines du palace parisien du Ritz, selon la préfecture de police, qui a fait état de trois interpellations. Deux des braqueurs sont toujours en fuite. Le butin est estimé à plusieurs millions d'euros, selon une source policière.

Les cinq hommes ont agi vers 18h30 dans le célèbre palace de la place Vendôme, en plein centre de la capitale. Armés notamment de haches, ils ont brisé les vitrines derrière lesquelles se trouvaient les bijoux, selon une source policière. «De célèbres joailliers exposent leurs bijoux derrière des présentoirs dans le Ritz», a expliqué une autre source policière. 

A en croire une vidéo partagée sur Facebook, les cinq hommes se seraient rendus sur les lieux à scooter. 

Les trois braqueurs interpellés ont été arrêtés «par les équipes locales» de police en poste place Vendôme, où se trouve le ministère de la Justice, selon une des sources policières. En début de soirée, la rue Cambon, située derrière le palace, était partiellement bloquée par les forces de l'ordre.

Selon Le Figaro, l'écrivain Frédéric Beigbeder était en train de prendre un verre au Ritz lors du vol à main armée. Alors qu'«il s'émerveillait du calme des lieux», selon le quotidien, le critique littéraire s'est réfugié au sous-sol lorsque les braqueurs ont fait irruption au bar Hemingway. 

La sécurité du quartier avait été renforcée en 2014 après le braquage brutal de plusieurs bijouteries de luxe de la place Vendôme. La brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire parisienne a été saisie de l'enquête.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»