Les six plus gros braquages de riches étrangers sur les routes françaises

Les six plus gros braquages de riches étrangers sur les routes françaises Source: Reuters
Les pirates de la route ne reculent devant rien pour détrousser leurs victimes

Dans la soirée du 21 novembre, deux ressortissantes qatariennes ont été victimes d’un vol alors qu’elles circulaient sur une autoroute en Ile-de-France. Cette affaire n’est que la dernière en date d’une liste qui commence à s’allonger.

Les routes françaises sont-elles dangereuses quand on est riche et que l’on circule en voiture ? S’il est nécessaire de relativiser leur nombre, reste que les histoires d’étrangers fortunés victimes de pirates de la route ont rempli, à plusieurs reprises, les colonnes des journaux ces dernières années. Voici les six plus gros braquages d’étrangers sur les routes françaises.

4 juillet 1993 : un magnat du cinéma victime d’un braquage hollywoodien

Alors qu’il circule en limousine aux abords d’Antibes (Alpes-Maritimes) avec sa femme, Marvin Davis, important actionnaire des studios de cinéma MGM, est victime d’un guet-apens. Quatre individus cagoulés et armés bloquent le véhicule du couple américain avant de maîtriser leur chauffeur. Ils s’enfuiront en possession d’une mallette remplie de bijoux précieux et d’argent liquide. Montant du butin : 56 millions de francs (8,5 millions d'euros).

© Capture d'écran du site : www.vanityfair.com
Le ponte du cinéma américain Marvis Davis et sa femme Barbara

Lire aussi : Tourisme en France : «Les médias créent une psychose», regrette Pierre Gagnaire

20 août 1996 : trois Saoudiennes détroussées de leurs bijoux

Décidément, dans les années 90, il était dangereux de circuler à Antibes avec des objets de valeur. C’est à nouveau dans la ville azuréenne que des pirates de la route se sont attaqués à trois ressortissantes saoudiennes. Les assaillants les ont délestées de 20 millions de francs (3 millions d'euros) de bijoux.

La magnifique ville azuréenne d'Antibes a été le théâtre de deux braquages d'importance par des pirates de la route au cours des années 90

15 février 2010 : Un vol à la portière qui rapporte

En plein jour, alors qu’elle roule sur l'autoroute A1 entre Roissy et Paris, la fille du maire de Kiev, la capitale ukrainienne, est victime d’un voleur à la portière. Ce dernier repartira avec des bijoux d’une valeur de 4,5 millions d’euros.

© Capture d'écran du site : www.lefigaro.fr
Kristina Chernovetska se souviendra longtemps de ce passage dans la capitale française

Lire aussi : Marseille : quand des malfaiteurs utilisent une fausse ceinture d'explosifs pour braquer un fourgon

17 août 2014 : braquage spectaculaire à Paris

L’affaire avait fait les choux gras de la presse durant des jours. Alors que le prince saoudien Abdel Aziz Ben Fahd attend tranquillement à l’aéroport du Bourget, le convoi transportant son entourage quitte l'hôtel Georges V sur les Champs-Elysées afin de le rejoindre. Mais en chemin, un commando d'hommes armés et cagoulés circulant dans deux BMW attaque la flotte d’une dizaine de véhicules. Les voleurs mettront la main sur 250 000 euros et des documents diplomatiques.

Auteur: AFP

15 avril 2015 : peu de moyens pour un gros butin

En plein après-midi, une collectionneuse d’art d'origine taïwanaise se rend à Paris. Sur l'autoroute A1, à l’approche de la capitale, deux individus brisent simplement la vitre de son taxi avant de lui subtiliser pour plus de 4 millions d'euros de bijoux Chanel. Détail savoureux : les assaillants sont partis… en courant.

© Capture d'écran du site : www.midilibre.fr
L'autoroute A1 est un des lieux de prédilection des pirates de la route

Lire aussi : Braquage de Kim Kardashian : le parquet de Paris ouvre une information judiciaire

21 novembre 2016 : à peine arrivées, déjà détroussées

Leur visite dans la capitale a très mal débuté. Alors qu’elles viennent d'atterrir à l'aéroport du Bourget (Seine-Saint-Denis), au nord de Paris, deux Qatariennes sont braquées en compagnie de leur chauffeur sur l'autoroute A1, aux portes de Paris. Nous sommes aux alentours de 21h30 et les deux agresseurs cagoulés repartent avec un butin d’environ 5 millions d’euros en bijoux, bagages et autres vêtements de luxe.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.