Marseille : quand des malfaiteurs utilisent une fausse ceinture d'explosifs pour braquer un fourgon

Marseille : quand des malfaiteurs utilisent une fausse ceinture d'explosifs pour braquer un fourgon© Loic Venance Source: AFP
Un fourgon de la Brinks a été braqué à Marseille vendredi 18 novembre

Des voleurs ont forcé un convoyeur de fond à porter une ceinture d'explosifs lors d'un braquage, le menaçant de le faire exploser. Ils ont dérobé 70 000 euros mais ont été interpellés peu après par la police.

Un fourgon blindé de la Brinks a été braqué à Marseille vendredi 18 novembre. Le véhicule a été arrêté sur l'autoroute par des malfaiteurs qui ont menacé le chauffeur avec un arme. Un des braqueurs monté à bord l'a contraint à conduire jusqu'à un centre commercial, escorté de deux véhicules.

Une fois sur place, deux complices sont sortis des voitures et le trio a obligé le convoyeur de fond à enfiler une ceinture d'explosifs qui s'est avérée être factice. «Ils le préviennent que s’il n’accède pas à leur requête, la ceinture explosera», détaille une enquêtrice au quotidien gratuit 20 Minutes

La victime, un homme de 28 ans, se voit forcée d'ouvrir un distributeur de billet de la galerie marchande du magasin Géant Casino. Les trois hommes récupèrent 70 000 euros, avant de libérer leur victime en pleine campagne. 

Celui-ci n'est pas blessé et peut alerter les autorités qui identifient rapidement les auteurs et les arrêtent à leur domicile. L'arme et la ceinture d'explosifs factice sont retrouvées lors des perquisitions. Les trois individus placés en garde à vue ont été présentés au parquet de Marseille lundi 21 novembre. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales