Réouverture d'une enquête préliminaire sur une accusation de viol visant Gérald Darmanin

Réouverture d'une enquête préliminaire sur une accusation de viol visant Gérald Darmanin © Charles Platiau Source: Reuters
Le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin

Le parquet de Paris a rouvert une enquête préliminaire au sujet d'une accusation de viol visant le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, selon des informations publiées par France Info et Le Monde, et confirmées par l'AFP.

Le ministre Gérald Darmanin est accusé par Sophie Spatz, 46 ans, de l'avoir violée en mars 2009 dans une chambre d'hôtel.

Le parquet avait déjà ouvert une enquête préliminaire sur cette affaire en juin 2017, au moment où Sophie Spatz avait déposé plainte. Cette enquête avait néanmoins été classée sans suite le 11 juillet 2017 pour «absence d'effraction», la plaignante n'ayant pas répondu aux convocations de la police judiciaire.

«Elle ne voulait pas y aller toute seule et elle subissait une intimidation de la part de son entourage», explique son avocate, Elodie Tuaillon-Hibon, à France Info. Finalement décidée à se faire entendre par les enquêteurs, Sophie Spatz a renvoyé courant janvier un courrier au parquet de Paris, qui a donc rouvert l'enquête ce 22 janvier 2018, selon des informations rapportées par France Info et Le Monde. Une source judiciaire citée par l'AFP a confirmé l'information.

Selon Le Monde, cette femme âgée de 46 ans, ancienne call-girl, s'était adressée en 2009 à Gérald Darmanin, alors jeune chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP, pour tenter de faire annuler une condamnation prononcée à son encontre en 2004 pour des faits de chantage et d'appels malveillants contre un de ses anciens compagnons. D'après le journal, Gérald Darmanin lui aurait fait miroiter son appui auprès de la Chancellerie en échange de faveurs sexuelles. 

Des «accusations ne traduisant qu'une intention de nuire», selon l'avocat de Gérald Darmanin

De son côté, Gérald Darmanin avait annoncé le 15 janvier avoir déposé plainte pour dénonciation calomnieuse dans le cadre de cette affaire. Contacté par Le Monde à la suite de ce rebondissement, le ministre n'a pas souhaité faire de commentaires. L'avocat du membre du gouvernement, néanmoins, a réagi auprès de l'AFP, dénonçant des «accusations ne traduisant qu'une intention de nuire».

En outre, l'entourage d'Edouard Philippe a confié à l'AFP que le Premier ministre tenait à rappeler que Gérald Darmanin avait «toute sa confiance». Pour Matignon, «Gérald Darmanin a été d’une totale transparence vis-à-vis des faits».

Lire aussi : Motion de défiance votée à LCP: le retour de Frédéric Haziza, accusé d'agression sexuelle, passe mal

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter