Quand Mounir Mahjoubi trouve «vraiment ignoble» que RT... relaie des informations du Point

Quand Mounir Mahjoubi trouve «vraiment ignoble» que RT... relaie des informations du Point© LUDOVIC MARIN Source: AFP
Mounir Mahjoubi aux côtés d'Emmanuel Macron

Accusé par Le Point d'avoir été épaulé aux législatives par un individu fiché S, le secrétaire d'Etat assure ne rien connaître de cette personne... et reproche à RT France d'avoir formulé des sous-entendus en rapportant cette affaire. Mais lesquels ?

Mounir Mahjoubi est «très en colère» contre Le Point. En effet, la révélation de l'hebdomadaire du 18 janvier est embarrassante pour celui qui est devenu secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé du Numérique. Ainsi, selon le magazine, le candidat La République en marche (LREM) aux législatives dans le XIXe arrondissement de Paris, en juin 2017, a mené campagne avec une personne fichée S.

Sur le plateau de l'émission L'instant politique de France Info, le 19 janvier, le secrétaire d'Etat estime que l'article du Point «fait des déclarations qui sont invérifiables [...] sur cette personne» (à partir de 7'54 dans la vidéo ci-dessous). «Je ne sais pas quoi vous répondre à part vous dire que, dans cet article, tous les faits qui sont énoncés [...] ne reposent en tout cas sur aucun élément de preuve», argumente-t-il. 

«Si jamais les faits sont vérifiés [...] alors [l'individu fiché S] devra quitter En Marche ! [...] [Dans] ma campagne il n'y avait aucune possibilité pour nous de savoir qui il était, ce qu'il faisait. Et moi je ne sais rien sur cette personne», poursuit-il.

Contacté par Le Point la veille, Mounir Mahjoubi niait que l’homme fiché S faisait partie de son équipe de campagne officielle, et affirmait que l’individu l’aidait simplement à distribuer des tracts.

Mounir Mahjoubi accuse RT de sous-entendus... inexistants

Plus que de se défendre, sur le plateau de France Info, Mounir Mahjoubi s'en prend directement à RT France, entre autres : «Ce que j'ai trouvé vraiment ignoble et très peu acceptable [de la part] d'autres commentateurs – et quand on parle de commentateurs on parle de Russia Today, de Valeurs actuelles, de Fdesouche – [c'est le fait qu'ils] sous-entendraient qu'il [le fiché S] est un ami, que je le connais depuis longtemps, et que je l'aurais couvert. C'est ignoble», avance l'élu de Paris.

Ainsi, pour Mounir Mahjoubi, RT France se serait permis de relayer les informations du Point en les pimentant de sous-entendus fallacieux. Sauf que, dans son article, disponible ici, RT France rapporte uniquement les informations provenant de l'hebdomadaire – cité dès le chapô de l'article –, sans ajout de commentaires superflus.

RT a en outre pris le soin de titrer au conditionnel : «Un fiché S aurait épaulé Mounir Mahjoubi pendant la campagne des législatives». Un titre moins affirmatif que celui choisi par Le Point : «Les indiscrets du "Point" : un fiché S dans l'équipe du candidat LREM».

Il est à noter que Mounir Mahjoubi n'en est pas à sa première charge contre RT France dépourvue de preuve. Ainsi, sur Sky News le 4 mars 2017, en pleine campagne présidentielle, Mounir Mahjoubi, alors conseiller du candidat Emmanuel Macron, était allé jusqu'à accuser RT France et Sputnik «d'être la première source de fausses informations véhiculées sur [son] candidat et de travailler en symbiose avec des organisations fascistes ou d'extrême droite»...

Détail cocasse : le 19 janvier sur le plateau de France Info, le secrétaire d'Etat défendait, peu avant de pointer du doigt les sous-entendus inexistants de RT France, le projet de loi porté par le président de la République pour lutter contre... les «fake news».

Lire aussi : Un mois d'antenne pour RT France : ce qui n'a pas changé et ce qui a changé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter