Fleury-Mérogis : nouveaux heurts entre CRS et surveillants pénitentiaires (VIDEOS)

Des affrontements ont eu lieu le matin du 19 janvier à la prison de Fleury-Mérogis, entre gardiens et forces de l'ordre. Près de 150 surveillants avaient en effet bloqué l'accès du centre pénitentiaire. Ils ont été rapidement dispersés.

Tôt dans la matinée du 19 janvier, les forces de l'ordre ont chargé et tiré des gaz lacrymogènes sur 150 gardiens qui bloquaient l'accès à Fleury-Mérogis (Essonne), la plus grande prison d'Europe, avec plus de 4 300 détenus.

Les gardiens du centre pénitencier avaient notamment dressé une barricade devant l'entrée, pour empêcher leurs collègues de prendre leur service.

La mobilisation a été de courte durée en raison d’une intervention extrêmement rapide des CRS, dans une ambiance très tendue. Des coups ont été échangés, et les forces de l’ordre ont également usé de gaz lacrymogènes pour disperser les surveillants de prison.

Les négociations entre syndicats et administration pénitentiaire se poursuivent ce 19 janvier dans un climat électrisé par une nouvelle agression de surveillants, à la prison corse de Borgo, au quatrième jour d'une mobilisation nationale pour de meilleures conditions de sécurité.

Les surveillants pénitentiaires se mobilisent depuis le 15 janvier, afin de réclamer plus de sécurité pour mener à bien leur mission, après l'agression à l'arme blanche le 11 janvier de trois surveillants de la prison de Vendin-le-Vieil dans le Pas-de-Calais, par le détenu islamiste allemand Christian Ganczarski.

Lire aussi : Fleury-Mérogis : 123 prisonniers ont refusé de regagner leur cellule

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter