La France aussi dangereuse que la RDC, selon le département d'Etat américain

La France aussi dangereuse que la RDC, selon le département d'Etat américain
Chantier du mur pare-balle destiné à protéger le public de la tour Eiffel, photo ©LUDOVIC MARIN / AFP

Le nouveau classement des pays par risques destiné aux voyageurs américains, place la France au même niveau que la République démocratique du Congo. On ne risque, toutefois, pas d'y mourir pendant ses vacances pour les mêmes raisons.

Où les touristes américains vont-ils pouvoir voyager en toute quiétude en 2018 ? Pas en France pour le département d'Etat américain qui inaugure cette année un tout nouveau classement des pays dans le monde en fonction de leur niveau d'insécurité. Ce palmarès ne comporte toutefois que quatre catégories, ce qui explique, comme l'a relevé Sputnik, que la France se retrouve dans la même catégorie (la numéro 2) que la République démocratique du Congo (RDC). Les petits pictogrammes qui agrémentent chacune des pages en donnent l'explication. Alors que la RDC recueille tout à la fois un «C» pour le crime et un «U» (Unrest) pour le risque d'émeutes, la France doit sa place dans la même catégorie classement au «T», pour «terrorisme», que lui a attribué le département d'Etat.

La France aussi dangereuse que la RDC, selon le département d'Etat américain
Capture d'écran de la page consacrée à la France par le département d'Etat américain

Les services consulaires américains considèrent en effet que le risque terroriste reste très élevé dans l'Hexagone. «Les groupes terroristes continuent de préparer de possibles attaques», explique la page internet consacrée à la France, poursuivant : «Les terroristes sont susceptibles d'attaquer avec pas ou peu d'avertissement.» Et le site de décliner tous les endroits exposés : endroits touristiques, infrastructures de transport, marché, magasins, centres commerciaux, bâtiments officiels, hôtels, clubs et autres endroits publics.

Lire aussi : «Fake news»? : une journaliste rappelle que France Inter niait le lien entre réfugiés et terroristes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter