A Paris, les soutiens de la Palestinienne Ahed Tamimi réclament à Israël sa libération (IMAGES)

- Avec AFP

A Paris, les soutiens de la Palestinienne Ahed Tamimi réclament à Israël sa libération (IMAGES)
Ahed Tamimi le 1er janvier 2017, photo ©Ammar Awad/Reuters

A l'appel d'associations pro-palestiniennes, une centaine de manifestants se sont réunis à Paris pour demander la libération de la jeune fille de 16 ans. Ses démêlés avec l'armée israélienne filmés dans des vidéos virales en ont fait un symbole.

Plus d'une centaine de manifestants, selon le décompte de l'AFP, se sont donné rendez-vous place du Châtelet à Paris ce 4 janvier 2017 pour réclamer la libération d'Ahed Tamimi, devenue une égérie de la cause palestinienne.

La jeune fille de 16 ans apparue dans une vidéo devenue virale en train de donner des coups à des soldats israéliens en Cisjordanie occupée, arrêtée le 19 décembre 2017, a été inculpée le 1er janvier dernier par un tribunal militaire israélien.

«Nous sommes là pour demander la libération d'Ahed, de sa famille, et des enfants emprisonnés par Israël», a déclaré Olivia Zémor, président de l'association EuroPalestine, à l'initiative de la manifestation.

La mère de la jeune fille a aussi été inculpée pour sa participation à un incident à Nabi Saleh, à d'autres confrontations avec des soldats et pour avoir utilisé Facebook en vue «d'inciter à commettre des attaques terroristes».

Ahed Tamimi est pour les Palestiniens une icône de la lutte contre l'occupation israélienne. En 2012 déjà, la fillette s'était distinguée en brandissant le poing sous le nez de soldats israéliens, des images qui avaient fait le tour du monde.

Une pétition mise en ligne sur le site Avaaz a recueilli, ce 4 janvier, plus de 291 000 signatures. «Nous demandons qu'Ahed et tous les enfants palestiniens soient libérés des prisons israéliennes, sans attendre. La communauté internationale se doit de mettre un terme aux maltraitances et à la détention des enfants palestiniens. Trop c'est trop», déclarent les auteurs de la pétition en ligne.

Lire aussi : «Ton fils est un chien !» : un député israélien humilie la mère d'un prisonnier palestinien (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter