Contre le racisme antiroux : un village breton organise une «ginger pride»

Contre le racisme antiroux : un village breton organise une «ginger pride»© Compte Facebook, Pascal Sacleux
Pascal Sacleux a parcouru la Bretagne et tiré le portrait de centaines de roux

Une première en France ! Le 25 août, Orgères en Bretagne organisera son premier festival pour honorer les roux, souvent victimes de préjugés et de discriminations. Une «ginger pride» dont l'initiative revient à un photographe étant lui-même roux.

L'initiative est originale. Le 25 août dans la petite commune d'Orgères, en Ille-et-Vilaine (Bretagne), verra défiler une déferlante de roux pour son festival. Organisé par Pascal Sacleux, un photographe roux, l'événement accueillera des animations qui mettront les roux à l'honneur, avec des stands exclusivement tenus par des roux ou des concerts d'artistes roux.

Evidemment, le festival sera ouvert à toutes et tous, et pas seulement aux roux. Si cette «ginger pride» existe déjà aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni, il s'agit d'une première historique en France. L'idée d'un tel événement est de combattre les préjugés sur cette particularité physique.

«Je m'aperçois [...] qu'ils ont subi pas mal de brimades, moqueries, humiliations voire, ont eu leur vie saccagée, comme une autre sorte de discrimination dont les gens non roux français blancs n'ont aucune idée. Cet acharnement pratique et "fun" antiroux est principalement français et britannique. D'ailleurs il n'y a qu'en France qu'on qualifie de taches, de rousseur, les éphélides propres aux rousses et roux», justifie Pascal Sacleux sur son compte Facebook.

Pascal Sacleux est ainsi parti à la rencontre de 533 Bretons âgés de 2 mois à 84 ans, les photographiant afin de dévoiler leur beauté. «Mon message, c'est : Vous n'êtes pas seuls ! Il ne faut plus baisser la tête», affirme-t-il dans Le Parisien. L'artiste avoue avoir observé que 80% d'entre eux avaient mal vécu leur rousseur, notamment dans leur jeunesse. Une lueur d'espoir, les préjugés vont peut-être s'estomper peu à peu avec la récente victoire d'une Miss France... à la chevelure rousse bien sûr !

Lire aussi : Miss France évoque la «crinière de lionne» de sa devancière et est taxée de «racisme» sur Twitter

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»