«Bande de bâtards» : Mathieu Kassovitz invective la police après une opération anti-drogue

«Bande de bâtards» : Mathieu Kassovitz invective la police après une opération anti-drogue
Mathieu Kassovitz et sa compagne sur le tapis rouge du festival de Cannes en mai 2017, photo ©Laurent EMMANUEL / AFP
Suivez RT France surTelegram

Connu pour ses déclarations iconoclastes, Mathieu Kassovitz a vivement critiqué une opération anti-drogue menée au CHU de Nantes le 22 décembre 2017. D'après lui, les résultats n'étaient pas en rapport avec les moyens mis en œuvre.

On peut faire partie de la crème du cinéma et de la production de fictions de télévision française et ne pas aimer les forces de l'ordre. Ce 24 décembre 2017, à quelques heures du réveillon de Noël, l'acteur Mathieu Kassovitz s'en est ainsi vivement pris à la police nationale, traitant les policiers nantais sur Twitter de «bande de bâtards». «Vous êtes une belle bande de bons à rien», a-t-il encore ajouté, à l'adresse directe du compte Twitter de la police nationale.

En cause, une opération anti-drogue massive menée dans l'hôpital Saint-Jacques de Nantes deux jours plus tôt, le 22 décembre. Afin de mettre fin à un trafic au sein du CHU nantais, les 24 fonctionnaires de police mobilisés, ainsi que deux chiens spécialisés, n'avaient réussi à mettre la main que sur un bien maigre butin. Seulement 7 grammes de résine de cannabis avait été saisis malgré l'inspection de trois bâtiments et la perquisition de nombreuses chambres.

Révélé par le film La Haine (1995, 2,59 millions d'euros de budget selon IMDB) ayant pour thème la misère à la fois sociale, économique et existentielle dans les banlieues françaises d'alors, Mathieu Kassovitz est un habitué des sorties fracassantes. En 2013, déçu par ses compatriotes, jugés incapables de descendre dans la rue, il avait notamment déclaré dans une interview accordée au quotidien britannique The Guardian : «Je ne suis plus vraiment fier d'être français.»

Dans l'entre-deux tours de la présidentielle en 2017, il avait également traité Nicolas Dupont-Aignan pour son alliance avec Marine Le Pen de «trou du cul».

Lire aussi : Le 70e festival de Cannes sous haute surveillance, 700 membres des forces de l'ordre mobilisés

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix