Le 70e festival de Cannes sous haute surveillance, 700 membres des forces de l'ordre mobilisés

Le 70e festival de Cannes sous haute surveillance, 700 membres des forces de l'ordre mobilisés © Eric Gaillard Source: Reuters
Un policier français surveillant le Festival de Cannes en 2016

Snipers, interdiction de survol aérien, dispositifs anti-véhicules béliers et anti-drones : les autorités françaises ont renforcé le dispositif sécuritaire entourant le Festival de Cannes dans un contexte de menace terroriste accrue.

Les autorités françaises ont donné des détails quant au dispositif sécuritaire inédit qui doit assurer le bon déroulement de la 70e édition du festival de Cannes. Le festival de cinéma international, qui a enregistré 40 000 accréditations, doit ouvrir ses portes ce 17 mai.

«Jamais il n'y a eu autant de fonctionnaires de police, de militaires de la gendarmerie et de l'opération Sentinelle ainsi que de forces aéronavales», a déclaré le 16 mai le préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc. Si le représentant de l'Etat n'a pas divulgué le nombre précis d'hommes mobilisés, la mairie de Cannes a annoncé le même jour que «près de 700 policiers nationaux, municipaux et forces d'appoint» quadrilleraient le terrain durant le festival. 

Le préfet, qui s'exprimait lors d'une conférence de presse à la veille de l'ouverture du Festival de Cannes, a précisé que la Garde républicaine était mobilisée pour surveiller les plages et les ports. Il a déclaré que des services de déminage seraient présents 24 heures sur 24 aux côtés d'observateurs et de tireurs d'élite. Toujours selon le préfet, des dispositifs anti-véhicules béliers, ainsi qu'un dispositif anti-drone seront également déployés.

En outre, une temporaire zone interdite de survol de Cannes a été mise en place, et la préfecture maritime a assuré que des forces de sécurité seraient chargées de surveiller toute menace provenant de l'espace maritime. 

Comme l'explique le maire de Cannes, David Lisnard, un tel dispositif sécuritaire est «proche de ceux déployés lors des grands sommets internationaux». La France, frappée à plusieurs reprises par l'organisation djihadiste Daesh, n'est jamais à l'abri de la menace terroriste et un tel déploiement des forces de l'ordre est aussi destiné à montrer la capacité de la France à organiser les Jeux olympiques de 2024 à Paris.

Lire aussi : Opération antiterroriste : cinq arrestations en France, des armes saisies

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.