Le dealer bénéficiant de l’immunité diplomatique devrait finalement être renvoyé au Cameroun

Le dealer bénéficiant de l’immunité diplomatique devrait finalement être renvoyé au Cameroun© PHILIPPE HUGUEN Source: AFP
Un policier français (image d'illustration)

Le Parisien avait révélé, le 20 décembre, qu'un jeune dealer narguait la police venue pour l'interpeller, en faisant valoir son immunité diplomatique. D'après le même journal, son renvoi à Yaoundé serait prévu pour le 22 décembre.

«J’ai eu l’ambassadeur au téléphone il y a un quart d’heure [...] Il m’a confirmé que sa place était réservée dans un avion qui part demain pour Yaoundé», a déclaré au Parisien le sénateur Les Républicains (LR) Christian Cambon, président de la commission des Affaires étrangères, le matin du 21 décembre, à propos du jeune dealer camerounais narguant la police en faisant valoir son immunité diplomatique.

Précédemment contacté par l'AFP, le quai d’Orsay avait fait savoir qu’il était «informé» du «dossier» et qu’il allait y adapter une réponse.

Suspecté de livrer du cannabis, le jeune dealer camerounais avait été interpellé à son domicile de Villejuif le 14 décembre par les policiers du Kremlin-Bicêtre, selon le quotidien Libération. Mais il avait été relâché séance tenante, après la confirmation de son immunité diplomatique par le ministère des Affaires étrangères. En outre, la police avait dû restituer les 480 euros trouvés au cours de la perquisition.

Au lendemain de son interpellation, le jeune homme avait copieusement insulté les policiers de la brigade anticriminalité venus patrouiller dans la cité de Villejuif et les avait même menacés de mort. Les agents avaient alors rebroussé chemin, conscients qu’ils ne pouvaient rien contre lui. «Hey bande de fils de p…! Baissez les yeux ! Baissez les yeux p…! Vous êtes chez moi ici, vous ne pouvez rien contre moi», aurait notamment lancé le jeune homme aux policiers.

Le dealer devrait son immunité diplomatique au fait qu'il serait le fils d’un personnel technique et administratif de la diplomatie camerounaise, toujours selon Le Parisien, qui précise qu'il s’agirait plus exactement d’un jardinier.

Lire aussi : Un policier condamné à 6 mois ferme pour avoir donné une gifle à un migrant

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.