«Une purge sans précédent» : le dessinateur Marsault fait ses adieux aux réseaux sociaux

«Une purge sans précédent» : le dessinateur Marsault fait ses adieux aux réseaux sociaux© Daniel Leal-Olivas Source: AFP
Image d'illustration

Après la désactivation de son compte Facebook, le dessinateur Marsault a publié un communiqué dans lequel il renonce à sa présence sur les réseaux sociaux. Il dénonce la censure dont il estime que les «patriotes» seraient victimes.

Sur la page Facebook de Ring, la maison d'édition qui publie ses albums, le dessinateur Marsault a publié un communiqué dans lequel il annonce son retrait des réseaux sociaux, qui avaient éminemment contribué à le faire connaître, notamment grâce aux polémiques suscitées par ses dessins au style percutant.

Après la désactivation de son compte par Facebook, Marsault explique ne pas vouloir faire appel de la décision du réseau social. «Le bouton "faire appel" de Facebook, c'est l'équivalent de l'avocat commis d'office pendant un procès soviétique», explique-t-il. Dénonçant «la purge sans précédent» dont feraient l'objet «tous les artistes, blogueurs ou écrivains estampillés "patriotes"», le dessinateur  explique n'avoir «ni l'envie de recréer une page ici ou ailleurs, ni le temps de l'alimenter». 

Dans une diatribe reprenant le style sans détours de ses dessins, Marsault assure que «la République française d'aujourd'hui, c'est le fond de Staline avec la forme de Yann Barthès». «Sortez les flingues et venez nous chercher, plutôt que de parler de démocratie et des valeurs de mon cul, ayez le courage de venir nous envoyer physiquement au goulag, assumez-vous», lance-t-il encore.

Marsault conclut son communiqué en citant l'historien et homme politique Edgar Quinet, condamné à l'exil sous le Second Empire : «Le véritable exil n'est pas d'être arraché de son pays, c'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer.»

Lire aussi : Dieudonné condamné mais pas Charlie Hebdo : une ONG se propose d'expliquer pourquoi (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter