1 500 euros les quatre heures : le très cher «coaching» des députés macronistes

1 500 euros les quatre heures : le très cher «coaching» des députés macronistes© Jacques Demarthon Source: AFP
Députés LREM à l'Assemblée nationale (illustration)

Un ancien journaliste de TF1 s'est reconverti dans le coaching auprès d'élus LREM, parti dont il est également adhérent. Payées par les élus grâce à leurs indemnités, les prestations de sa société sont très au-dessus du prix du marché.

Répondre aux journalistes et s'exprimer face à la presse est un exercice périlleux et les hommes politiques, particulièrement lorsqu'ils sont novices en la matière, sont prêts à payer cher pour apprendre à relever le défi. L'ancien animateur de TF1, Laurent Fontaine, semble l'avoir bien compris, puisqu'il a décidé de se reconvertir en tant que coach. Travaillant avec des députés de La République en marche (LREM), un parti auquel il a lui-même adhéré, il pratique néanmoins des tarifs bien supérieurs à ceux du marché – ce qui ne semble pas déranger les élus macronistes qui ont recours à ses services.

Pour quatre heures de coaching auprès des élus du parti présidentiel, l'agence de communication de Laurent Fontaine, By the way, facture la modique somme de 1 500 euros, comme il l'a lui-même révélé lors d'une émission à laquelle il participait sur TF1. Un rapide coup d’œil aux tarifs proposés par la concurrence permet néanmoins de se rendre compte du niveau des prix pratiqués par la société de Laurent Fontaine.

En effet, le centre de formation continue CFPJ, habitué à travailler avec les parlementaires, propose une formation tout à fait similaire pour la même somme de 1 500 euros, mais d'une durée de deux jours, soit 14 heures d'entraînement. Quant aux divers instituts plus ou moins proches des partis politiques, leurs tarifs sont très en-deça. A titre d'exemple, l'Institut Condorcet, qui travaille principalement avec des élus locaux socialistes, facture 490 euros la journée. L'Institut européen des politiques publiques, également proche du PS, propose une formation au même prix et de même durée.

Il m'a demandé de retirer ma chaîne en or et de me raser

Les députés macronistes ne paient pas ces formations avec leurs propres fonds, mais bel et bien grâce à leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM). Il s'agit d'une enveloppe de 5 373 € par an destinée à couvrir les dépenses liées à l'exercice de la fonction de parlementaire. Si elle est encadrée (seules certaines dépenses sont autorisées, l'élu doit tenir une comptabilité et fournir des justificatifs...), son usage reste essentiellement à l'unique discrétion des députés ou sénateurs, qui sont donc libres de choisir des prestations largement au-dessus des prix du marché – fussent-elles proposées par un adhérent de leur propre parti. Rien d'illégal donc.

Sans doute la prestation proposée par Laurent Fontaine est-elle d'une qualité exceptionnelle, qui conduit les parlementaires LREM à le préférer à des organismes mieux assis dans le milieu et moins chers. Interrogé par Marianne en juin dernier, Christophe Castaner, confiait avoir eu à faire à l'ancien animateur reconverti et livrait quelques précieux secrets du coach. «Il m'a demandé de retirer ma chaîne en or et de me raser», explique celui qui est désormais président de LREM. «J'ai refusé, car ça fait partie de moi, mais j'ai accepté de mettre des cravates», ajoute-t-il, avant de préciser n'avoir pas sollicité Laurent Fontaine pour une seconde séance.

Lire aussi : «Arrogants» comme jamais : la doyenne de l’Elysée balance sur l’équipe Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.