Ex-journaliste de BFMTV, Frédéric de Lanouvelle devient porte-parole du ministère de l'Intérieur

Ex-journaliste de BFMTV, Frédéric de Lanouvelle devient porte-parole du ministère de l'Intérieur© MARTIN BUREAU Source: AFP
Frédéric de Lanouvelle s'illustrait aussi par ses performances sportives comme le trail. Ici en 2015, il termina la course d'escaliers, la Verticale Tour Eiffel

Après Laurence Haïm et Bruno Roger-Petit, les «macroniens» ont rallié à leurs rangs un nouveau journaliste. Après neuf ans de service au sein de BFMTV et un an à TF1, Frédéric de Lanouvelle devient porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Ce 2 décembre, le ministère de l'Intérieur de Gérard Collomb a fait savoir dans un communiqué que le journaliste Frédéric de Lanouvelle allait devenir son nouveau porte-parole. Il remplacera un autre ex-journaliste, Pierre-Henry Brandet, qui était resté plus de six ans au poste entre 2011 et 2017.

Frédéric de Lanouvelle a été pendant neuf ans journaliste au sein de la rédaction de BFMTV, puis reporter sur TF1 pour une saison. Sur Twitter, il se dit «très honoré et heureux de relever ce nouveau défi».

S'il ne prendra ses fonctions que le 4 décembre, Frédéric de Lanouvelle prend déjà à cœur sa mission, relayant sur Twitter des messages des autorités concernant notamment les règles de sécurité à adopter avec un sapin de Noël ou la piétonnisation des Champs-Elysées prévue le dimanche 3 décembre.

© Capture d'écran Twitter, @fdelanouvelle
Le jour de l'annonce de sa nomination au ministère de l'Intérieur, Frédéric de Lanouvelle a relayé un certain nombre de tweets des autorités.

L'équipe d'Emmanuel Macron s'étoffe donc d'un nouveau journaliste. En effet, le 29 août 2017, l'éditorialiste Bruno Roger-Petit, connu pour ses articles et interventions médiatiques favorables à Emmanuel Macron, avait été recruté pour être le porte-parole de l'Elysée. Durant la campagne présidentielle, c'était Laurence Haïm, ancienne correspondante aux Etats-Unis pour le groupe Canal+ qui avait rallié l'équipe d'Emmanuel Macron pour la campagne présidentielle... avant que son aventure avec les «marcheurs» ne prennent subitement fin.

Lire aussi : Le journaliste Bruno Roger-Petit nommé conseiller et porte-parole de l'Elysée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.