Filoche sous le coup d'une procédure d'exclusion du PS après la diffusion d'une image polémique

Filoche sous le coup d'une procédure d'exclusion du PS après la diffusion d'une image polémique
Le photomontage diffusé par Gérard Filoche sur son compte Twitter, le 17 novembre

Le PS a jugé «insupportable» un tweet partagé, puis rapidement supprimé par Gérard Filoche. Ce dernier s'est finalement excusé d'avoir partagé le photomontage, déjà diffusé sur le site Egalité et réconciliation du polémiste Alain Soral.

Connu pour ses prises de positions très engagées, l'ancien membre du bureau national du Parti socialiste (PS) Gérard Filoche se retrouve sous le feu des critiques sur Twitter.

Figure de l'aile gauche du parti, le militant socialiste a publié le 17 novembre un message – rapidement supprimé – représentant Emmanuel Macron avec un brassard nazi, sur lequel un dollar remplace la swastika. Bras grands ouverts, le chef de l'Etat semble dominer la planète avec trois acolytes en arrière plan : Jacques Attali, Patrick Drahi et Jacob Rothschild, derrière lesquels apparaissent un drapeau israélien, un drapeau américain et des billets de banque. La légende détourne le slogan du président : En Marche vers le chaos mondial.

«Le Parti socialiste condamne avec la plus grande fermeté ce tweet, insupportable, inexcusable et inacceptable. Il porte atteinte aux valeurs mêmes du socialisme, ainsi qu'à l'engagement de chaque jour et à l'action de terrain de ses militants contre le racisme et l'antisémitisme. Il constitue à ce titre un motif d'exclusion», a fait savoir le PS dans un communiqué.

Ce photomontage avait été diffusé sur le site Egalité et réconciliation, valant au polémiste Alain Soral une citation à comparaître pour «provocation à la haine raciale».

Jacques Attali, directement visé par le message, a réagi, assurant qu'il porterait plainte si la véracité du tweet du Gérard Filoche était avérée.

Le parti présidentiel n'est pas en reste, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, ou encore le secrétaire d'Etat Benjamin Grivaux ayant fait part de leur «honte» sur le réseau social.

Le président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) Mario Stasi a de son côté immédiatement fait savoir qu'il attendait une réaction de la direction du PS.

Le coordinateur du parti, Rachid Témal, a fait savoir qu'une décision serait prise rapidement.

Filoche s'excuse d'un photomontage «mauvais» dont il ne connaissait pas la source

Face à la polémique, Gérard Filoche a expliqué sur Twitter qu'il n'avait pas vu la source du photomontage avant de le partager, assurant qu'il le trouvait, après examen, «mauvais». Il s'est montré «tout a fait désolé», supposant cependant que la cabale dont il était l'objet visait «autre chose».

Gérard Filoche a en outre retweeté quelques messages pour étayer sa réponse, dénonçant notamment un «chantage à l'antisémitisme». Avant de s'en prendre officiellement à l'équipe de communication du président : «La liste d'insultes inappropriées [de la] team macron est de bas étage pour un tweet publié sans voir et retiré aussitôt. Ils [ne] lisent pas ces gens-là.»

Lire aussi : Charles Beigbeder vs. Gérard Filoche : la loi travail en question (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.