«Guerre aux musulmans» : pour Riss, Edwy Plenel «condamne à mort une deuxième fois Charlie Hebdo»

«Guerre aux musulmans» : pour Riss, Edwy Plenel «condamne à mort une deuxième fois Charlie Hebdo»© Joël SAGET Source: AFP
Riss accuse Edwy Plenel d'appeler au « meurtre» contre Charlie Hebdo

L'édito, dur, est signé Riss. Le dessinateur de Charlie Hebdo reproche à Edwy Plenel d'appeler au meurtre contre l'hebdomadaire. Le patron de Mediapart avait déclaré que le journal satirique menait «une campagne de guerre aux musulmans».

Un édito en forme d'attaque : le dessinateur et directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, Laurent Sourisseau dit Riss, a publié ce 14 novembre un texte particulièrement sévère à l'égard du président de Mediapart, Edwy Plenel. «On peut passer l'éponge sur beaucoup de choses, et penser que parfois les passions font dire des choses excessives et caricaturales», admet Riss. Toutefois, il semble garder en travers de la gorge l'une des phrases d'Edwy Plenel, que lui et ses collègues de Charlie Hebdo «n'oublieront et ne pardonneront jamais». Edwy Plenel est selon lui, ni plus ni moins, coupable d'un «appel au meurtre» contre Charlie et, par conséquent, de «condamner à mort une deuxième fois Charlie Hebdo».

Riss faisait ici référence à cette critique d'Edwy Plenel, prononcée le 8 novembre sur France Info à l'égard de l'hebdomadaire satirique : «La une de Charlie Hebdo fait partie d'une campagne générale de guerre aux musulmans.»

La une en question, qui a froissé Edwy Plenel, est un dessin du mercredi 8 novembre moquant le site d'information et son directeur, avec pour titre : «Affaire Ramadan, Mediapart révèle : on ne savait pas», en référence à Tariq Ramadan, accusé d'agressions sexuelles par plusieurs femmes. Le lecteur pouvant alors deviner la critique d'une éventuelle complaisance entre Edwy Plenel et Tariq Ramadan, l'islamoloque dans la tourmente.

[Edwy Plenel] désigne Charlie Hebdo comme un agresseur supposé des musulmans [et] adoube ceux qui demain voudront finir le travail des frères Kouachi

Selon Riss, le propos d'Edwy Plenel «désigne Charlie Hebdo comme un agresseur supposé des musulmans [et] adoube ceux qui demain voudront finir le travail des frères Kouachi». Ces derniers avaient fait, le 7 janvier 2015, 12 victimes dans l'assaut des locaux de l'hebdomadaire, dont cinq dessinateurs.

Laurence Rossignol dénonce un amalgame entre musulmans et islamistes de la part d'Edwy Plenel

En s'en prenant ainsi à Charlie, Edwy Plenel a aussi attisé le feu des critiques. Ce 14 novembre, sur Europe 1, c'est l'ancienne secrétaire d'Etat aux Droits des femmes et sénateur socialiste, Laurence Rossignol, qui s'en est prise au journaliste.

«Edwy Plenel confond les musulmans et les islamistes quand, au nom de la défense des musulmans, il en arrive à assimiler les critiques, la langue acérée de Charlie Hebdo à l'encontre des islamistes… Dire que dénoncer les islamistes, dénoncer Tariq Ramadan, c'est porter atteinte aux musulmans, c'est une assimilation préjudiciable à tous les musulmans qui vivent en France.»

Néanmoins, Edwy Plenel a tenu à répondre de nouveau à Charlie Hebdo, après la publication de l'édito de Riss. Dans un tweet, il assure que la phrase que lui prête l’édito de Charlie «n’a jamais existé» et qu'il s'agit d'une «pure manipulation».

Lire aussi : Visé par de nouvelles menaces de mort après sa une sur Tariq Ramadan, Charlie Hebdo porte plainte

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.