La Fondation Clinton refuserait de rendre les 100 000 euros de dons d'Harvey Weinstein

La Fondation Clinton refuserait de rendre les 100 000 euros de dons d'Harvey Weinstein© Larry Busacca/Getty Images Source: AFP
Hillary Clinton et Harvey Weinstein au Gala du Times en avril 2012.

Alors que le scandale de harcèlement sexuel d’Harvey Weinstein fait rage, les associations caritatives se demandent si elles doivent restituer les dons de l’agresseur présumé. La fondation Clinton aurait confié vouloir conserver les fonds reçus.

Que feront les bonnes œuvres ou les fondations des encombrantes sommes qu’a données le producteur hollywoodien Harvey Weinstein, accusé de harcèlement sexuel par une quarantaine d’actrices et de jeunes femmes ? Selon le Daily Mail, la fondation Clinton aurait déjà dépensé la somme que lui avait offert le magnat du cinéma, soit au moins 100 000 dollars, et ne compterait pas les rembourser. 

Depuis le scandale déclenché par les révélations de victimes présumées d'Harvey Weinstein, la décision de la fondation Clinton au sujet des donations du producteur était très attendue. Vice-présidente de la fondation, Chelsea Clinton, la fille de Bill et Hillary Clinton, aurait décliné les questions du reporter du Daily mail qui souhaitait l’interroger alors qu’elle assistait le 15 octobre à une rencontre de la fondation à la Northeastern Université à Boston. 

Le Daily Mail annonce en revanche avoir réussi à interroger un porte-parole de la fondation qui lui aurait confié que l’organisation ne rendrait pas la somme, estimée entre 100 000 et 250 000 dollars. Le dernier don du producteur aurait été fait en 2014. Il aurait servi à financer des programmes de la fondation et autres opérations caritatives, comme sur les traitements contre le virus du Sida ou l’aide aux femmes ou aux petites filles.

Les réactions sur Twitter ne se sont pas fait attendre, évoquant de l'argent sale ou la nécessité de rétrocéder la somme.

La fondation Clinton a été plusieurs fois la cible de controverses en acceptant des sommes de l’étranger.

Durant les élections américaines en 2015, alors qu’elle était encore secrétaire d’Etat, Hillary Clinton avait accepté des donations de gouvernements étrangers comme le Qatar, destinés à sa fondation. En 2006, la fondation avait par ailleurs accepté 25 000 dollars d'une fondation dirigée par Jeffrey Epstein, qui avait été arrêté l'année précédente après un dépôt de plainte concernant un abus sexuel présumé en Floride dont aurait été victime une mineure de 14 ans.

Dans une interview à la chaîne américaine CNN le 11 octobre, Hillary Clinton, qui avait bénéficié pour sa campagne présidentielle de dons du producteur américain, avait déclaré : «Mes collègues [du parti démocrate] ont annoncé qu'il allaient reverser cet argent à des associations, bien sûr je vais faire de même.»

Lire aussi: L'Elysée pourrait retirer sa Légion d'honneur à Harvey Weinstein, accusé d'agressions sexuelle

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.