L'Elysée pourrait retirer sa Légion d'honneur à Harvey Weinstein, accusé d'agressions sexuelles

L'Elysée pourrait retirer sa Légion d'honneur à Harvey Weinstein, accusé d'agressions sexuelles© VALERY HACHE / AFP
Harvey Weinstein à Cannes

Remise par Nicolas Sarkozy en 2012, l'attribution de la Légion d'honneur du magnat hollywoodien pourrait être remise en cause par l'Elysée, en raison des multiples accusations d'agressions sexuelles qui pèsent sur ce dernier.

L'Elysée s'apprête-t-il à retirer sa Légion d'honneur au producteur américain Harvey Weinstein, en pleine tourmente alors que les accusations d'agressions sexuelles le visant se sont récemment multipliées ?

«Nous allons dès maintenant initier des discussions avec la Grande chancellerie [compétente en la matière] pour évoquer le cas d'Harvey Weinstein. C'est elle ensuite, qui doit étudier le dossier», fait-on valoir du côté de la présidence de la République, citée par le site BuzzFeed le 14 octobre, qui précise que la possibilité d'un retrait de la distinction ne serait pas écartée.

«On ne peut pas décider d'un retrait comme ça, il faut une condamnation ou un acte contraire à l'honneur. Ce qui est certain, c'est que nous sommes dans ce deuxième cas pour Harvey Weinstein», poursuit encore l'Elysée.

Après les discussions avec la Grande chancellerie, ce sera au gouvernement de décider de retirer ou non, la prestigieuse distinction, qui avait été remise au producteur hollywoodien en 2012 par Nicolas Sarkozy.

Il existe des précédents, puisqu'en 2014, le cycliste américain Lance Armstrong s'était vu définitivement privé de la décoration, qu'il avait reçue en 2005, après avoir été convaincu de dopage.

En 2012, c'est le couturier britannique John Galliano, promu en 2009, qui avait été sanctionné après une condamnation pour injures antisémites.

Lire aussi : Weinstein, Cosby, Casey Affleck, Sheen : la morale à géométrie variable d’Hollywood

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»