Raquel Garrido choisit Jeremstar pour répondre à la polémique sur ses cotisations impayées

Raquel Garrido choisit Jeremstar pour répondre à la polémique sur ses cotisations impayées © JEAN-FRANCOIS MONIER Source: AFP
Raquel Garrido lors d'une manifestation en 2013.

L'ex-porte-parole de Jean-Luc Mélenchon a choisi d'innover en terme de communication de crise, face à la polémique sur son prétendu retard de cotisation à sa caisse de retraite. Elle a ainsi choisi de répondre via le compte Snapchat... de Jeremstar.

Raquel Garrido semble s'entendre à merveille avec Jeremstar, son nouveau collègue dans l'émission Salut les terriens de Thierry Ardisson, sur C8. Si a priori rien ne prédisposait l'ancienne porte-parole de Jean-Luc Mélenchon à collaborer un jour avec le YouTubeur spécialisé dans l'univers de la télé-réalité, il n'empêche que c'est au détour d'une interview improvisée via l'application Snapchat que l'avocate et femme politique a choisi de répondre sur la polémique au cœur de laquelle elle se trouve. 

«Moi, Raquel, je suis désolé mais je paye mes cotisations retraite», a ainsi lancé Jéremstar au détour d'une discussion de coulisse, restée visible pendant 24 heures sur son compte Snapchat.

Et à l'avocate insoumise de répondre du tac au tac sans se défiler : «Alors, mon Jerem', on va en discuter, mais tu sais, d’abord, l’intrusion dans la vie privée, c’est peut-être quelque chose qui est habituel dans le monde de la télé-réalité, mais qui n’est pas habituel dans la vie quotidienne et c’est pas forcément justifié. Moi, je suis pas une actrice de télé-réalité.»

Après quelques instants, l'avocate et femme politique précise que sa caisse de retraite a répondu au Canard enchaîné «qui avait balancé des inexactitudes», rompant ainsi avec le silence qu'elle affichait jusqu'alors sur cette polémique. 

Par ailleurs, le YouTubeur Jeremstar, qui a pour habitude de mener des interviews de personnalités dans un bain moussant, a profité de cette rencontre pour inviter Raquel Garrido dans sa baignoire. Elle a pour l'instant décliné l'offre...

Une innovation en terme de communication politique ? 

Le choix de s'exprimer via un réseau social utilisé plus volontiers par les adolescents pour le divertissement que par le personnel politique, n'a pas tardé à faire réagir la toile, les internautes se montrant parfois sceptiques devant le procédé. 

LeCanard enchaîné du 4 octobre avait en effet épinglé l'avocate et cadre de La France insoumise pour des défaillances dans le règlement de ses cotisations de retraite et à l'ordre du barreau. En effet, selon les accusations portées par l'hebdomadaire satirique, elle n'aurait pas honoré ses cotisations de retraite durant six ans... soit 32 215 euros d'impayés. Toujours selon le Canard, elle n'aurait en outre pas réglé ses cotisations à l'ordre du barreau, ce qui pourrait constituer un motif de radiation si elle faisait l'objet de poursuite. 

Le Barreau de Paris a néanmoins publié un communiqué dans la foulée, précisant que l'avocate avait été convoquée «devant la Commission compétente le 20 septembre 2017 et a[vait] pris des engagements et convenu d'un échéancier [pour payer ses cotisations]». Dans le même temps la Caisse nationale des barreaux français (CNBF), l'organisme de gestion des pensions de retraite des avocats, a qualifié d'«inexactes», les informations révélées par l’hebdomadaire comme quoi l'organisme «n'assumerait pas ses missions de recouvrement». La caisse a précisé qu'aucune autre information ne serait fournie. 


Lire aussi : 
En retard sur ses cotisations, Raquel Garrido devrait 32 215 euros à sa caisse de retraite

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.