Déraillements de trains, incendies de forêt... Les sinistres plans des djihadistes vus par la police

Déraillements de trains, incendies de forêt... Les sinistres plans des djihadistes vus par la police© Yves Herman Source: Reuters
Des policiers patrouillant à la gare du Nord à Paris
Suivez RT France surTelegram

Dans un récent rapport, la Direction générale de la police nationale s'inquiète de nouvelles techniques dont pourraient user les terroristes pour perpétrer des attentats. Elle évoque de possibles tentatives de faire dérailler des trains.

Le Parisien s'est procuré une note de sept pages rédigée par la Direction générale de la police nationale (DGPN), mettant notamment les autorités en garde contre de possibles sabotages des réseaux ferrés par les terroristes.

«En raison d'une incitation récente de la propagande djihadiste à planifier le déraillement d'un train, une attention particulière doit être accordée à toute remontée d'information relative à une intrusion ou une tentative de sabotage dans les emprises dédiées à la circulation des trains», peut-on lire dans le document cité par le quotidien.

Vols de produits dans les universités, incendies de forêts, empoisonnement de nourriture...

Mais il n'y a pas que les chemins de fer qui pourraient être visés par de potentiels attentats terroristes. Les universités seraient en effet également ciblées par les djihadistes. Les auteurs du rapport demandent ainsi aux autorités d'accroître la protection des établissements universitaires, où il existe un risque de vol de «produits ou de matériaux sensibles».

La police explique également que «la propagande djihadiste des trois derniers mois» encourage les apprentis terroristes à fabriquer des engins explosifs et incite les individus de type «loups solitaires» à provoquer des incendies de forêts ou encore à empoisonner la nourriture sur le territoire européen.

La diffusion de cette note survient dans un contexte de menace terroriste particulièrement élevée sur le continent : le 15 septembre, un attentat revendiqué par Daesh a fait une trentaine de blessés dans le métro de Londres.

Récemment, le coordinateur de l’Union européenne pour la lutte antiterroriste, Gilles de Kerchove d’Ousselghem, avait estimé à quelque 50 000 personnes, le nombre de personnes radicalisées en Europe.

Lire aussi : Sentinelle : Gérard Collomb annonce une simple «évolution» pour un dispositif déjà sous pression

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix