Accusé de détournement, Hamon menacerait de «balancer la vérité» sur la campagne de Hollande

Accusé de détournement, Hamon menacerait de «balancer la vérité» sur la campagne de Hollande© Vincent Kessler Source: Reuters
Benoit Hamon participant au scrutin du premier tour de la présidentielle le 23 avril 2017

Répondant aux hollandistes qui l'ont accusé d'avoir détourné l'argent de sa campagne pour fonder son propre mouvement politique, Benoît Hamon sort les griffes. Et selon le Canard enchaîné, il disposerait d'un moyen de pression non négligeable.

«Si vous continuez, on balance toute la vérité sur la campagne présidentielle de Ségolène Royal [en 2007] et de François Hollande [en 2012]. Et on en connaît beaucoup», aurait lancé Benoît Hamon, selon un article paru dans le Canard enchaîné le 29 août.

Le candidat malheureux à la présidentielle, qui n'avait obtenu qu'à peine plus de 6% lors du premier tour du scrutin, serait en effet très agacé par les critiques des proches de François Hollande. Certains d'entre eux l'accusent d'avoir détourné de l'argent de sa campagne présidentielle largement financée par le Parti socialiste (PS), pour pouvoir lancer son propre mouvement politique après avoir quitté les rangs du parti.

Pour l'ancien candidat, ces critiques relèvent de la jalousie face à son succès. Il se targue au contraire d'une «transparence totale» de ses comptes de campagne et de son mouvement politique, «Le mouvement du 1er juillet».

Benoît Hamon compte néanmoins quelques défenseurs dans les rangs du PS, dont le trésorier, Jean-François Debat, qui a déclaré qu'il n'y avait «aucune raison de douter» des comptes de campagne du candidat socialiste.

Lire aussi : Face à un probable «choc financier», le trésorier du PS envisage de vendre le siège du parti

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.