Des cordons bleus et des blagues de slip : les internautes commentent le contenu des «Macronleaks»

Des cordons bleus et des blagues de slip : les internautes commentent le contenu des «Macronleaks»© MIGUEL MEDINA / AFP Source: AFP
Emmanuel Macron (photo d'archive)

Alors que WikiLeaks assure avoir authentifié au moins 21 075 des 74 000 courriels supposés venir de l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron, les internautes listent et commentent leur contenu. Des investigations à la pertinence parfois discutable.

Il faut du temps aux internautes pour éplucher les 21 075 courriels de l’équipe d'Emmanuel Macron publiés par le site Wikileaks le 31 juillet et qui auraient été formellement authentifiés. Depuis cette date, les enquêteurs improvisés se sont attelés à la tâche et cherchent d'éventuelles «révélations». Et le moins que l'on puisse dire, c'est que leur enquête s'articule sur de multiples facettes. Morceaux choisis.

Des cordons bleus et de la litière pour chat   

Parmi ces emails, dont l'authenticité n'est pas garantie, beaucoup concernent les notes de frais de membres de l'équipe de campagne. Des internautes se sont ainsi amusés à éplucher le détail des denrées auxquelles auraient dû recourir les marcheurs comme ici par une recherche avec le mot-clé «cordon bleu», un plat associé au candidat Macron par un documentaire réalisé pendant la campagne et diffusé juste après son élection. 

Une «enquête» dont la pertinence est critiquée par certains. 

D'autres internautes ont publié des listes assez précises des courses des membres de l'équipe. Ici, on peut voir des achats de flammekueches et de la litière pour chat. 

Blagues de slip entre collègues

Un échange cocasse entre deux membres de l'équipe de campagne semble illustrer les efforts qu'ont dû déployer les marcheurs dans certaines circonstances. 

Si le Pierre Person de cette discussion est le marcheur devenu député de Paris, il n’est pas certain qu'il apprécie la fuite de cette confidence pour le moins imagée. 

D'autres informations sont ironiquement jugées «scandaleuses» comme ici une instruction qui aurait été envoyée au député Alain Tourret et qui relance un débat acharné : doit-on dire pain au chocolat ou chocolatine ? L'email divulgé nous montre la ligne d'En marche! sur le sujet.

D'autres encore déplorent les fautes d'orthographe des membres d'En Marche! dans leurs discussions.

Pour l'instant, l'examen de ces emails n'a pas engendré de «scandale» ni de révélation importante. Le 5 mai dernier, WikiLeaks avait publié 71 848 courriels censés être issus des communications des membres d'En Marche! pendant la campagne présidentielle. Le 31 juillet, WikiLeaks a publié 21 075 de ces courriels, après les avoir authentifiés cette fois-ci. De son côté le parti La République en marche (LREM) a diffusé un communiqué mettant en garde contre cette nouvelle publication. Selon le parti, ces courriels sont  «les mêmes que ceux issus de l’opération de piratage organisée le 5 mai» et comportent de «nombreux faux s'ajoutant aux documents authentiques». Le parti de la majorité présidentielle a par ailleurs fait savoir qu'il allait avertir le procureur de la République de cette nouvelle publication. 

Lire aussi : Chef de la cybersécurité française : aucune trace d'un hacking russe de la campagne de Macron

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»