Un million d'euros de plus-value ? Muriel Pénicaud n'a pas fait une bonne affaire, selon Castaner

Un million d'euros de plus-value ? Muriel Pénicaud n'a pas fait une bonne affaire, selon Castaner
Muriel Pénicaud et Christophe Castaner sur les bancs de l'Assemblée le 10 juillet 2017, ©Bertrand Guay / AFP
Suivez RT France surTelegram

Le porte-parole du gouvernement a tenté de minimiser la polémique concernant les gains boursiers perçus par Muriel Pénicaud quand elle était DRH du géant Danone. Résumé de la ligne de défense : elle aurait pu gagner bien plus...

Afin de défendre la plus-value de plus d'un million d'euros réalisée par la ministre du Travail Muriel Pénicaud chez Danone en 2013, le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a choisi une argumentation surprenante. «Permettez-moi d'être un observateur attentif et vous dire que ce matin, le cours en bourse de Danone était de 20% supérieur au moment où elle a vendu», a-t-il fait valoir lors d'une conférence de presse ce 28 juillet. Et de plaider : «Donc on pourrait se dire que finalement elle n'a pas fait une bonne affaire.»

Depuis les révélations de L'Humanité du 27 juillet, Muriel Pénicaud traverse une période difficile. Epinglée notamment par Nicolas Dupont-Aignant, lequel a réclamé sa démission, la ministre a également été mise en cause ce 28 juillet par des élus de gauche sur le gain de quelque 1,3 million d'euros qu'elle a réalisé en 2013.

Directrice générale des ressources humaines du géant de l'agroalimentaire entre 2008 et 2013, Muriel Pénicaud avait en effet bénéficié en 2009, en pleine crise financière, d'un prix d'achat d'actions historiquement bas (34,85 euros l’unité). Lorsqu'elle a décidé fin avril 2013 de vendre 52 220 de ses stock-options (à l’expiration du délai de garde de quatre ans imposé par Danone), l'action atteignait 58,41 euros, les marchés ayant salué la suppression de quelque 900 postes d'encadrement et d'administration.

Lire aussi : Castaner fustige le général de Villiers, l'accusant de se comporter en «poète revendicatif»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix