Castaner fustige le général de Villiers, l'accusant de se comporter en «poète revendicatif»

Castaner fustige le général de Villiers, l'accusant de se comporter en «poète revendicatif»© Charles Platiau Source: Reuters
Christophe Castaner à l'Elysée en mai 2017

Le porte-parole du gouvernement s'est montré dur envers l'ancien chef d'état-major des armées, qui a démissionné après un désaccord sur des coupes budgétaires, l'accusant d'avoir «mis en scène» sa démission.

Christophe Castaner semble garder une certaine rancune à l'encontre de l'ancien chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers, qui a quitté ses fonctions le 19 juillet. Le porte-parole du gouvernement est revenu sur les propos du général tenus en huis clos et sa démission tonitruante.

Dans les colonnes du Figaro le 21 juillet, il blâme le comportement de Pierre de Villiers, déclarant : «Le chef d'état-major a été déloyal dans sa communication, il a mis en scène sa démission.» Selon le porte-parole du gouvernement, le comportement de Pierre de Villiers a été inacceptable : «On n'a jamais vu un Cema [chef d'état-major] s'exprimer via un blog, ou faire du off avec des journalistes ou interpeller les candidats pendant la présidentielle, comme cela a été le cas. Il s'est comporté en poète revendicatif. On aurait aimé entendre sa vision stratégique et capacitaire plus que ses commentaires budgétaires.»

Le général a démissionné de son poste de chef d'état-major le 19 juillet, en raison de désaccords avec le président sur une baisse du budget alloué aux armées d'environ 850 millions d'euros. Le 12 juillet, il avait déclaré devant des députés rassemblés en commission, qu'il ne se laisserait pas «baiser» par Bercy. Les propos avaient fuité dans la presse. Le lendemain, Emmanuel Macron, qui venait pourtant de le reconduire pour un an, l'avait sévèrement recadré devant la hiérarchie militaire.

c

Selon Christophe Castaner dans les colonnes du Figaro, le départ du général n'a rien à voir avec son audition par les députés, «même si Pierre de Villiers aurait pu s'imaginer que ses propos allaient fuiter, à moins de manquer d'expérience». 

Lire aussi : En pleine crise, Macron rencontre l’armée avec le nouveau chef d'état-major Lecointre à Istres

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.