Bientôt la PMA pour toutes ? «La France est prête», selon la ministre de la Santé Agnès Buzyn

Bientôt la PMA pour toutes ? «La France est prête», selon la ministre de la Santé Agnès Buzyn Source: AFP
Agnes Buzyn

Une loi ouvrant l'accès à la PMA pour les couples de lesbiennes et les femmes seules devrait être discutée au Parlement dès 2018, à en croire Agnès Buzyn. La ministre de la Santé estime en effet que «la société est prête».

«ll me semble que la France est prête : le conseil consultatif national d'éthique contient en son sein toutes les sensibilités, donc s'il a rendu un avis favorable, je pense que la société est prête.» C'est par ces quelques mots prononcés sur France Inter ce 11 juillet que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a évoqué la prochaine ouverture de l'accès à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples lesbiens et aux femmes seules.

Les signaux se multiplient donc, qui laissent penser que la PMA pourrait bientôt n'être plus réservée aux couples hétérosexuels infertiles. Au mois de juin dernier, le Comité consultatif national d'éthique s'était déjà prononcé pour un accès élargi à la PMA. Le gouvernement, dans la foulée, avait évoqué «une évolution de la législation» par la voix de son porte-parole, Christophe Castaner.

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait annoncé qu'il était favorable à l'élargissement de la PMA ainsi qu'à la reconnaissance des enfants nés de gestation pour autrui (GPA). Il avait cependant insisté sur le fait qu'il ne s'agissait là que de son avis personnel et non d'une ligne politique.

Pourtant, à en croire Agnès Buzyn, le dossier de la «PMA pour tous» pourrait être porté devant le Parlement assez rapidement, probablement «lors des états généraux de la bioéthique qui se tiendront l'année prochaine». En 2018, le Parlement doit d'ailleurs réexaminer la loi de 2011 sur la bioéthique – un hasard du calendrier qui pourrait constituer une opportunité, pour la majorité, d'introduire cette réforme sociétale fortement réclamée par de nombreuses associations gays et lesbiennes.

Lire aussi : Gouvernement : l'avis du Comité d'éthique sur la PMA permet d'«envisager une évolution de la loi»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.