Florian Philippot s'appuie sur Jean-Luc Mélenchon pour défendre la sortie de l'euro au sein du FN

Florian Philippot s'appuie sur Jean-Luc Mélenchon pour défendre la sortie de l'euro au sein du FN© Franck Pennant Source: AFP
Florian Philippot
Suivez RT France surTelegram

Pour démontrer que le projet de sortie de l'euro n'était pas responsable des résultats décevants du FN lors des présidentielles, Floran Philippot n'a pas hésité à invoquer le discours sur l'euro et le score électoral du leader de la France insoumise.

«Pourquoi [Jean-Luc] Mélenchon, au moment même où il a durci son discours sur l'euro, nous a pris trois à quatre points au premier tour de la présidentielle ?», s'est interrogé Florian Philippot le 6 juillet sur le plateau de LCI. Une comparaison avec la gauche radicale suffisamment rare pour être remarquée.

Le numéro 2 du Front national (FN) faisait référence aux propos critiques de Jean-Luc Mélenchon sur la monnaie unique européenne. Par conséquent, suggère le leader frontiste, les craintes supposées soulevées par le discours du Front national sur l'euro n'était pas l'explication majeure de la défaite du FN à la présidentielle ou du nombre, moins élevé que prévu, de députés FN élus à l'Assemblée nationale. 

Mis en cause en interne pour sa défense de la sortie de l'euro, Florian Philippot a rétorqué à ses détracteurs sur le plateau de LCI, estimant que cette revendication ne pouvait pas être abandonnée par son parti. «Si nous abandonnons la souveraineté monétaire, en fait nous abandonnons la souveraineté nationale», a-t-il ajouté, précisant : «Si nous nous sommes trompés sur l'euro, on nous dira que nous nous sommes également trompés sur les frontières, sur l'immigration, etc.»

Depuis la fin des échéances électorales, Florian Philippot doit faire face à une grogne croissante au sein de son parti. Principal avocat de la sortie de l'euro, il est nommément mis en cause par plusieurs cadres frontistes qui considèrent cette revendication comme principale responsable des déboires électoraux du FN. 

Lire aussi : Florian Philippot crée une association au sein du FN, s’attirant les foudres de certains cadres

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix