NKM prise à partie : une centaine de personnes manifeste contre la violence (PHOTOS)

NKM prise à partie : une centaine de personnes manifeste contre la violence (PHOTOS)© Thomas Samson / AFP
Une manifestation a eu lieu à Paris, au lendemain de l'altercation d'un passant avec NKM

Au lendemain de l'hospitalisation de la candidate aux législatives, qui a ému l'ensemble de la classe politique, une manifestation a eu lieu à Paris «contre la violence et pour la démocratie». Plusieurs élus et des citoyens se sont mobilisés.

Une centaine de personnes, élus ou simples citoyens, sont venus manifester «contre la violence et pour la démocratie» le 16 juin à Paris, pour protester contre la rude altercation entre un passant et Nathalie Kosciusko-Morizet, comme on peut le voir sur des images diffusées sur les réseaux sociaux.

Le rassemblement a eu lieu place Maubert, où avait eu lieu l'incident la veille.

La manifestation a été organisée par des élus du parti Les Républicains (LR) et de l'Union des démocrates indépendants (UDI).

Le 15 juin, alors que la candidate aux législatives faisait campagne, un passant lui avait arraché des tracts de la main, pour les lui envoyer au visage, en la traitant de «bobo de merde», selon une journaliste de l'AFP présente sur place. Elle avait alors chuté sur le sol et perdu connaissance plusieurs minutes, sous une forte chaleur. Après l'intervention de policiers, elle avait été conduite à l'hôpital Cochin pour subir des examens. Elle est sortie de l'établissement le lendemain, le 16 juin.

Nathalie Kosciusko-Morizet a délégué sa fin de campagne à sa suppléante, Dominique Stoppa-Lyonnet.

Lire aussi : De Mélenchon au Front national, la classe politique condamne d'une seule voix «l'agression» de NKM

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.