NKM prise à partie: des élus de droite et du centre organisent un rassemblement «contre la violence»

NKM prise à partie: des élus de droite et du centre organisent un rassemblement «contre la violence» Source: Reuters
Nathalie Kosciusko-Morizet

Le 15 juin, un passant a arraché des tracts de la main de Nathalie Kosciusko-Morizet, avant de les lui envoyer au visage et de l'insulter. Victime d'un malaise, la candidate LR a été hospitalisée. Des élus ont réagi en appelant à une mobilisation.

Quelques heures après la prise à partie de Nathalie Kosciusko-Morizet (NKM) sur un marché parisien par un passant violent, des élus du parti Les Républicains (LR) et de l'Union des démocrates indépendants (UDI) ont appelé à une manifestation «contre la violence et pour la démocratie», sur les lieux de l'incident, le 16 juin. 

La candidate à la députation est toujours hospitalisée à l'hôpital Cochin. Selon sa porte-parole, NKM, choquée par l'altercation, devrait passer la nuit dans l'établissement médical parisien. 

La classe politique a unanimement condamné l'incident dont NKM a été victime dans la matinée du 15 juin.

Lire aussi
: De Mélenchon au Front national, la classe politique condamne d'une seule voix «l'agression» de NKM

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales