Attentat des Champs-Elysées: un homme écroué après la découverte de son ADN sur l'arme du terroriste

- Avec AFP

Attentat des Champs-Elysées: un homme écroué après la découverte de son ADN sur l'arme du terroriste© Wikipedia
(Photographie d'illustration)

Un homme de 23 ans, dont l'ADN a été retrouvé sur l'arme utilisée par Karim Cheurfi lors de l'attentat du 20 avril sur les Champs-Elysées, a été mis en examen et placé en détention provisoire.

Des traces ADN d'un homme de 23 ans, inconnu des services antiterroristes, ont été découvertes sur la crosse du fusil kalachnikov utilisé par Karim Cheurfi, le terroriste de l'attaque des Champs-Elysées. L'individu a été mis en examen et écroué, a appris l'AFP de source judiciaire, le 20 mai.

Interpellé le 15 mai à son domicile à Saint-Thibault-des-Vignes, en Seine-et-Marne, il a assuré en garde à vue qu'il ne connaissait pas le tueur, a relaté cette source. Il s'agit du premier suspect mis en examen dans ce dossier. 

Le soir du 20 avril, trois jours avant le premier tour de l'élection présidentielle, Karim Cheurfi, âgé de 39 ans, avait tué un policier de 37 ans, Xavier Jugelé, de deux balles dans la tête. Il avait aussi blessé deux autres agents et une Allemande qui passait par là, avant d'être abattu.

Lire aussi : Hommage national à Xavier Jugelé, le policier tué sur les Champs-Elysées

L'attaque a été presque aussitôt revendiquée par l'organisation djihadiste Etat islamique (EI), responsable de la plupart des attentats qui ont fait 239 morts depuis 2015 en France. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.