Massy: la famille du jeune homme tué en quad alors qu'il fuyait la police porte plainte

Massy: la famille du jeune homme tué en quad alors qu'il fuyait la police porte plainte Source: Reuters
Image d'illustration

Une plainte pour «homicide involontaire» a été déposée par la famille du jeune homme qui avait trouvé la mort alors qu'il fuyait, au volant de son quad, un contrôle de police à Massy. Des violences urbaines avaient éclaté après l'accident.

La famille du jeune homme de 17 ans percuté par un bus à Antony, alors qu'il tentait d'échapper à un contrôle de police au guidon d'un quad, a porté plainte contre X pour «homicide involontaire», a annoncé le 12 mai son avocat.

«Certains témoins présents dans la rue ou dans le bus affirment [...] que le véhicule de la BAC, quelques secondes avant l'accident, aurait touché ou percuté [le quad]», selon la plainte de la famille qu'a pu consulter l'AFP. «En tout état de cause, [...] le véhicule de la BAC était toujours à la poursuite du jeune homme et roulait à vive allure juste derrière lui», affirment par ailleurs les plaignants. Si ces témoignages venaient à être confirmés, les policiers en question auraient commis une faute, assure Yassine Bouzrou, l'avocat de la famille.

Cette version contredit donc celle des policiers. Selon eux, la victime circulait sans casque au volant de son quad lorsqu'ils ont tenté de l'interpeller le 5 mai dernier. Refusant d'obtempérer, il aurait alors pris la fuite, se livrant à une course-poursuite avec une voiture de la Brigade anti-criminalité (BAC), qui aurait perdu sa trace avant de le retrouver quelques rues plus loin, juste avant l'accident. La police conteste l'hypothèse d'un «pare-chocage», technique consistant à déstabiliser le véhicule en fuite en leur heurtant alors qu'il roule.

La mort du jeune homme avait entraîné une première soirée de violences urbaines le 5 mai autour du quartier du Grand Ensemble à Massy, où le jeune homme habitait. Une quarantaine de jeunes avaient cassé des vitres d'abribus et avaient incendié des poubelles. Les violences s'étaient répétées les soirs du 6 et du 7 mai, où manifestants et policiers s'étaient de nouveau affrontés dans le quartier.

Lire aussi : Nouvelle nuit de tensions entre CRS et manifestants à Massy après la mort d'un adolescent en quad

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.