Fusillade du lycée de Grasse : le tireur s'est procuré ses armes chez ses parents et son grand-père

Fusillade du lycée de Grasse : le tireur s'est procuré ses armes chez ses parents et son grand-père© Valery HACHE Source: AFP
Les policiers du RAID lors de leur intervention au lycée Tocqueville, à Grasse

L'adolescent, qui s'est rendu à la police sans opposer de résistance après avoir légèrement blessé 14 personnes, s'était procuré son revolver et son fusil au sein de sa famille, selon les premiers éléments de l'enquête.

L'enquête de la police judiciaire de Nice sur l'adolescent qui a ouvert le feu dans un lycée de Grasse avance. Selon une source citée par l'AFP, les enquêteurs ont établi qu'il s'était procuré ses armes au sein même de sa famille, à savoir un fusil chez ses parents et un revolver chez son grand-père.

Les motivations de l'assaillant commencent aussi à se dessiner. Le procureur de Grasse, Fabienne Atzori, avance qu'elles «paraissent liées aux mauvaises relations qu'il entretiendrait avec d'autres élèves», excluant tout lien «avec une entreprise terroriste».

Le ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem fait en outre part de témoignages selon lesquels le tireur «cherchait un ou des élèves en particulier».

Le lycéen de 16 ans «aurait poussé la porte d'une salle de classe imaginant que l'élève ou les élèves qu'il cherchait étaient dans celle-ci», a raconté la ministre. «Constatant qu'il s'était trompé, il l'a refermée aussitôt. Donc ce n'était pas aveugle sa démarche, il avait bien un but», a t-elle encore avancé.

Un ami proche du suspect arrêté

Les enquêteurs qui cherchent à savoir si le tireur a agi seul, ont arrêté un de ses ami proche à Caillan dans le Var, selon une source policière citée par l'AFP. Le frère jumeau de cet ami avait déjà été placé en garde à vue.

Le tireur s'était, lui, rendu sans opposer de résistance le 16 mars, après avoir blessé quatre personnes par des plombs et dix autres indirectement. Il a été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête ouverte pour «tentatives d'assassinats».

Lire aussi : Fils d'un élu local et passionné d'armes, le profil de l'assaillant de Grasse se précise

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales