Emmanuel Macron et François Bayrou se sont rencontrés pour évoquer une alliance

Emmanuel Macron et François Bayrou se sont rencontrés pour évoquer une alliance Source: AFP
Le rapprochement entre Emmanuel Macron et François Bayrou semble plus difficile que prévu et pourrait ne pas aboutir, engageant le président du Modem dans une quatrième course à l'Elysée

En dépit de leurs intérêts communs, les deux hommes ont du mal à parvenir à un accord. Alors que François Bayrou s'apprête à faire une annonce dans la semaine, Emmanuel Macron amorce une lente descente dans les sondages.

François Bayrou et Emmanuel Macron se seraient donnés rendez-vous ce mardi 21 février, indique Le PointLe rapprochement esquissé entre les deux hommes lors d'une première rencontre à la mi-février serait donc en train de se poursuivre, en dépit de nombreux tâtonnements. Ce serait d'ailleurs ces pourparlers qui expliqueraient que François Bayrou tarde tant à annoncer s'il sera ou non candidat.

C'est que les enjeux d'une éventuelle alliance sont de taille. Profitant de l'image rurale et du capital sympathie de celui qui a été candidat à chaque présidentielle depuis 2002, Emmanuel Macron pourrait ainsi contrebalancer son image d'homme de la finance. Il éviterait également, en dissuadant François Bayrou de présenter sa candidature, de perdre les quelques points qui pourraient lui faire défaut et le priver de second tour - une hypothèse dont la probabilité semble augmenter d'après les plus récents sondages qui le créditent de 20% d'intentions de vote.

Le président du Modem, de son côté, aurait ainsi l'occasion de sauver un parti moribond. Il aurait exigé plusieurs circonscriptions au leader d'En Marche ! afin de pouvoir constituer un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale après les législatives - le seuil requis pour cela étant de 15 parlementaires. Plus qu'hésitant, Emmanuel Macron aurait finalement refusé d'accéder à cette requête. 

François Bayrou a d'ores et déjà annoncé qu'il ferait une annonce le 22 janvier vers 16h30, sans en préciser la nature. Officialisation d'un soutien à un candidat ou déclaration de candidature ? Certains évoquent une troisième option - celle d'une circonlocution supplémentaire permettant de gagner du temps... dans l'espoir de parvenir à un accord avec Emmanuel Macron.

Lire aussi : La perspective d'une alliance Mélenchon-Hamon pour sauver la gauche de plus en plus improbable

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.