Jean-Marc Ayrault mettra fin à 40 ans de carrière politique après les élections législatives

Jean-Marc Ayrault mettra fin à 40 ans de carrière politique après les élections législatives Source: AFP
Jean-Marc Ayrault, comme Bernard Cazeneuve un peu plus tôt cette année, a annoncé qu'il ne briguerait plus de mandat passées les élections présidentielles et législatives

Le ministre des Affaires étrangères, élu à différentes mandats de manière continue depuis 1976, a annoncé qu'il entendait désormais «transmettre à d'autres générations» et se consacrer à une activité d'enseignement.

«L’honneur de la politique, ce n’est pas de s’accrocher dans le temps», a déclaré Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères français, pour expliquer sa décision de mettre un terme à sa carrière politique une fois l'élection présidentielle passée.

Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire régional Ouest France le 20 février, celui qui fut le Premier ministre de François Hollande entre 2012 et 2014 estime qu'il est de sa «responsabilité de transmettre à d’autres générations», annonçant par la même occasion qu'il compte donner «des cours ici ou là». 

Professeur d'allemand de formation, Jean-Marc Ayrault n'a enseigné que brièvement avant d'entamer un long parcours politique en 1976, lorsqu'il obtint son Premier mandat électif en tant que conseiller général de Loire-Atlantique. Il a ensuite exercé plusieurs fonctions, parmi lesquelles député-maire de Nantes ou président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Jean-Marc Ayrault rejoint donc Alain Vidalies, l'actuel secrétaire d'Etat chargé des transports, Thierry Mandon, le secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement supérieur, ainsi que le Premier ministre Bernard Cazeneuve, qui ont tous déjà annoncé qu'ils ne brigueraient pas de mandat après les élections législatives du mois de juin.

François Hollande, quant à lui, n'a pas encore annoncé ce qu'il entendait faire après les élections présidentielles auxquelles il a renoncé à se porter candidat le 1er décembre 2016. Depuis plusieurs semaines, ses proches laissent néanmoins entendre qu'il n'aurait pas pour ambition de se retirer du jeu politique et que, loin de prendre sa retraite, il pourrait continuer à jouer un rôle actif à gauche.

Lire aussi : «Cambadélis : ceux qui imaginent François Hollande «partir aux champignons» vont être déçus»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.