Jean-Marie Le Pen se félicite de rester président d'honneur du Front national

Jean-Marie Le Pen se félicite de rester président d'honneur du Front national© Jean Amet Source: Reuters
Jean-Marie Le Pen

Le 26 janvier sur Twitter, Jean-Marie Le Pen s'est réjoui du jugement de la cour d'appel de Versailles le confirmant dans sa fonction de président d'honneur du Front national. Il retrouvera ses bureaux de Nanterre au QG du parti.

C'est désormais officiel : le 26 janvier, la cour d'appel de Versailles a confirmé l'exécution provisoire de la décision rétablissant Jean-Marie Le Pen dans ses fonctions de président d'honneur du Front national. Ainsi, à 88 ans, «le Menhir» va faire son retour au quartier général du parti à Nanterre et reprendre les bureaux qu'il avait quittés lors de son éviction en 2015.  

«Le recours contre l’exécution provisoire du jugement qui m’a confirmé dans la fonction de président d’honneur du Front national a été rejeté ce jour par la cour d’appel de Versailles. Hier déjà [mercredi 25 janvier], la cour de cassation avait définitivement enterré le soi-disant "congrès postal" qui visait illégalement à me déchoir», peut-on lire sur le communiqué diffusé sur Twitter par Jean-Marie Le Pen après le verdict de la cour d'appel.

Lire aussi : Jean-Marie Le Pen estime qu'il doit «redresser» le FN qui «dérive à gauche»

Pour rappel, durant l'été 2015, le Front national (FN) invitait ses adhérents à donner leur avis par courrier sur l'éventualité d'une exclusion de Jean-Marie Le Pen. Ce «congrès postal», comme l'appelle le Chatelain de Montretout, a été annulé par la justice, permettant du même coup à Jean-Marie Le Pen de l'emporter contre le FN. Un conflit avec sa fille Marine, qui l'a remplacé à la présidence en 2011, empoisonne la direction du parti depuis un peu plus de deux ans.

Lire aussi : 2 millions d'euros et sa réintégration, la contre-attaque judiciaire de Jean-Marie Le Pen

Conservant ses prérogatives de président d'honneur du FN, Jean-Marie Le Pen devra être convoqué en qualité de membre de toutes les instances dirigeantes du parti. En cas de refus du parti de le laisser participer aux activités du FN, le parti devra lui verser 2000 euros pour chaque infraction commise. 

Lire aussi : La justice valide l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du FN... et son statut de président d'honneur

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales