Quand Myriam El Khomri veut supprimer le 49.3

Quand Myriam El Khomri veut supprimer le 49.3© Dominique Faget Source: AFP
Manuel Valls et Myriam El Khomri

Incroyable mais vrai, après Manuel Valls, c'est au tour de Myriam El Khomri de se prononcer en défaveur de l'article 49.3. Pourtant, ce dispositif constitutionnel a permis l'accélération en 2016 de l'adoption de la loi... El Khomri.

«En tant que ministre du Travail, j’ai vécu le recours au 49.3 comme une immense blessure. Vous perdez la capacité de faire de la pédagogie, de débattre dans ce cadre. Renoncer à un débat, à un travail d’explication, même si on n’avait pas d’autre choix à ce moment-là, c’est toujours un moment extrêmement complexe. Ce qu’a démontré cet épisode, c’est que la méthode a emporté le jugement au fond et que le 49.3 ne répond plus aux attentes démocratiques de notre pays», a déclaré la ministre du Travail Myriam El Khomri le 20 décembre sur le plateau de LCP

La ministre a rajouté : «Je trouve plutôt sain [que Manuel Valls] tire les enseignements d’un épisode qui a été une blessure profonde». 

A peine quelques mois après l'utilisation à répétition du 49.3 pour faire adopter une loi qui porte son nom, la ministre du Travail a donc défendu la proposition surprenante du candidat à la primaire de la gauche Manuel Valls de supprimer l’article 49.3 de la Constitution, hors textes budgétaires, dans le cadre d’une réforme plus globale des institutions.

Le 49.3 est pourtant un dispositif constitutionnel que l'ancien Premier ministre Manuel Valls n'a pas hésité à dégainer à six reprises pour faire adopter des projets de loi controversés comme la loi Macron ou... la loi El Khomri. 

Les réactions sur Twitter ne se sont pas fait attendre. Des internautes ont très vite pointé du doigt la contradiction flagrante de la ministre du Travail et de l'ancien Premier ministre. 

Certains n'ont d'ailleurs pas hésité à rappeler l'utilisation du 49.3 par le duo Valls-Khomri pour faire adopter la loi Travail (autre nom donné à la loi El Khomri) malgré une opposition syndicale et une mobilisation sociale rythmées par des manifestations hebdomadaires pendant six longs mois.

D'autres internautes ont réalisé des montages sarcastiques qui permettent de se remémorer certains propos de la ministre du Travail.

L'article 49.3, inscrit dans la Constitution française, permet au Premier ministre d'engager la responsabilité du gouvernement devant l'Assemblée nationale, afin de faire passer un texte de loi : celui-ci est adopté sauf si une motion de censure, déposée dans les 24 heures, est votée par les députés. La motion de censure est ensuite débattue, et dans le cas où elle est approuvée par la majorité absolue de la chambre basse du Parlement, le gouvernement doit présenter sa démission.

Lire aussi : Manuel Valls veut supprimer le 49.3, les politiques s'étranglent

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.