Un djihadiste français de l'EI au palmarès impressionant aurait été tué en Syrie

Un djihadiste français de l'EI au palmarès impressionant aurait été tué en Syrie© Al-Itisaam media foundation Source: AFP

Un militant français de l'Etat islamique en Syrie, prénommé Boubaker El Hakim, mentor des frères Kouachi, aurait été abattu à la fin du mois de novembre par un drone américain, selon une information non encore confirmée de l'AFP. 

Boubaker El Hakim, 33 ans, est un ancien de la filière djihadiste des Buttes-Chaumont et mentor des frères Kouachi, les deux terroristes ayant perpétré la tuerie à la rédaction de Charlie Hebdo en janvier 2015. Il est également l'un des plus hauts placés dans la hiérarchie de Daesh. Il serait décédé le 26 novembre après une attaque de drone américain à dans la ville de Raqqa, bastion de l'Etat islamique en Syrie. 

Le terroriste aurait été en train de circuler à bord d'une voiture au moment de la frappe. Sa mort a été annoncée par un collectif syrien d'opposants à l'Etat islamique et au président Bachar el-Assad, mais ni l'organisation terroriste ni l'armée américaine n'ont confirmé l'information. 

Le palmarès du djihadiste français est impressionant. Il aurait planifié depuis la Syrie les attentats de janvier 2015 et du 13 novembre 2015, à Paris et serait l'instigateur direct de l'attentat du musée du Bardo à Tunis en mars 2015. Il aurait également lui-même assassiné 2 opposants politiques tunisiens en 2013.     

Né dans le XIXe arrondissement de Paris, Boubaker el Hakim se trouve depuis au moins 2005 dans le viseur des services antiterroristes français. Il s'était engagé dans le djihad avec son jeune frère Redouane, tué durant l'été 2004 lors des combats à Falloujah en Irak. Il se serait rendu pour la première fois en Syrie en 2002, à l'âge de 19 ans.   

Lire aussi : Un membre de Daesh lié à une cellule française arrêté au Maroc

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.