Nicolas Dupont-Aignan écrit aux autres candidats pour connaître leur position face au CETA

Nicolas Dupont-Aignan écrit aux autres candidats pour connaître leur position face au CETA Source: Reuters

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et candidat à la présidentielle de 2017, a adressé un courrier aux autres candidats au sujet du CETA. Mettant en garde contre un texte qu'il juge dangereux, il leur demande de prendre position.

Nicolas Dupont-Aignan, président du parti Debout la France, a adressé une lettre à l'ensemble des candidats déclarés à l'élection présidentielle de 2017, au sujet de l'Accord économique et commercial global (CETA) négocié entre l'Union européenne et le Canada.

L'objectif de ce courrier est de «recueillir [les] points de vue» des candidats sur un sujet qui, d'après Nicolas Dupont-Aignan, «dépasse largement les clivages politiques traditionnels». Le député de l'Essonne voit dans cet accord, officiellement ratifié par l'Union européenne et le Canada le 30 octobre dernier, un texte «négocié dans l’opacité la plus totale».

«Ce traité menace de bouleverser notre société et de rompre avec notre mode de vie actuel avec l'abaissement des normes sociales et écologiques, l’ouverture de notre marché agricole et la toute-puissance des multinationales qui pourront traduire les Etats devant des tribunaux», alerte Nicolas Dupont-Aignan, qui avait déjà adressé une lettre aux députés français le 26 octobre dernier. Il y saluait notamment la «courageuse résistance du gouvernement wallon», avant que ce dernier ne décide finalement à la dernière minute à donner son feu vert au gouvernement fédéral belge pour la ratification du texte.

Nicolas Dupont-Aignan, qui a déjà annoncé sa candidature à l'élection présidentielle, demande également la tenue d'un référendum au sujet du CETA.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales