Agression d'un proviseur en Seine-Saint-Denis : huit jeunes interpellés

- Avec AFP

Agression d'un proviseur en Seine-Saint-Denis : huit jeunes interpellés© KENZO TRIBOUILLARD Source: AFP

Après les violences et jets de cocktails Molotov au lycée Hélène-Boucher en Seine-Saint-Denis, la police a procédé à huit interpellations. La directrice avait été violemment agressée alors qu'elle tentait d'apaiser la situation.

Huit jeunes suspectés d'avoir participés à des échauffourées à la mi-octobre devant un lycée de Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis, et notamment d'avoir jeté des cocktails Molotov, ont été interpellés le 25 octobre, a-t-on appris auprès du parquet de Bobigny.

Près de 80 jeunes, dont une dizaine particulièrement véhéments, avaient été impliqués dans des incidents particulièrement violents, le 17 octobre, devant le lycée Hélène-Boucher, selon la police.

La directrice de l'établissement, qui était intervenue pour tenter de ramener le calme, avait été légèrement blessée. Elle aurait également reçu un coup de pied de la part de l'un des suspects. Quatre cocktails Molotov avaient été lancés sur la façade sans faire de dégâts et trois autres bouteilles contenant du liquide inflammable avaient été retrouvées à proximité. 

Quelques jours plus tôt, le 10 octobre, une trentaine de jeunes munis de barres de fer s'étaient affrontés devant l'enceinte du lycée, où deux véhicules avaient été incendiés.

Le 13 octobre dernier, dans le même département, le proviseur d'un lycée professionnel de Saint-Denis s'était fait casser le bras, par un élève qui n'avait pas supporté une remontrance sur son retard. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.