Christian Estrosi n'est plus maire de Nice, son bureau perd de la hauteur

Il semble que Christian Estrosi ne souhaite pas que son successeur à la mairie de Nice lui vole la vedette Source: Reuters
Il semble que Christian Estrosi ne souhaite pas que son successeur à la mairie de Nice lui vole la vedette

Nice Matin a relevé une anecdote savoureuse concernant l’ex-maire de Nice. Avant la passation de pouvoir avec son successeur, son bureau a été raboté afin que le nouveau maire ne soit pas assis au dessus de lui en conseil municipal.

Philippe Pradal était le premier adjoint de Christian Estrosi lorsque ce dernier officiait en tant que maire de Nice. Depuis la victoire du second aux dernières élections régionales, les postes ont été échangés. Et le quotidien Nice Matin a relevé une anecdote à la symbolique très forte.

A l’époque où Christian Estrosi était maire de Nice, ce dernier possédait un bureau surélevé en conseil municipal ce qui le plaçait au-dessus de la mêlée et… de son premier adjoint Philippe Pradal. Mais comme le relève le quotidien du sud-est, entre le 5 février et le conseil municipal du 1er avril, avant la passation de pouvoir, le bureau de Christian Estrosi a été rehaussé !

Lire aussi : Estrosi : «Le gouvernement n'a pas autorisé pour Nice un logiciel repérant les fichés S»

Aujourd’hui, Philippe Pradal, nouveau maire de Nice est donc assis au même niveau que son premier adjoint, Christian Estrosi. Une anecdote qui n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. Souvent avec humour.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales