Dijon : il entre dans un Apple Store et casse tous les téléphones avec une boule de pétanque (VIDEO)

© Capture d'écran Youtube

Des vidéos apparues sur les réseaux sociaux montrent un homme dans un Apple Store en train de casser téléphones et tablettes à l'aide d'une boule de pétanque. Très remonté contre la marque Apple, il risque une amende de 50 000 euros.

Les faits se sont déroulés dans un centre commercial de Dijon (Côte d'Or) et ont été filmés par un badaud intrigué par cette scène peu habituelle. Les images ont ensuite été postées sur YouTube et relayées sur Twitter.

On y voit un homme déambuler dans un Apple Store en fracassant tous les téléphones, tablettes et ordinateurs qui lui tombent sous la main. En cause, un litige avec la marque à propos d'un remboursement qu'il n'a pas obtenu. 

«Mesdames et Messieurs. Apple est une société qui viole les droits du consommateur [...] ils violent mes droits et refusent de me rembourser conformément à la loi européenne des consommateurs. Je les ai prévenus, je leur ai demandé de me rembourser, ils ont refusé. Qu'est-ce qui se passe maintenant ? Voilà ce qui se passe», crie l'homme en direction des autres visiteurs de la boutique. 

Aux clients abasourdis qui l'interpellent, lui demandant d'arrêter, il répond à plusieurs reprises de façon sèche : «Ta gu..le ! J'ai des droits !»

Au bout du compte, l'homme est tout simplement sorti du magasin après avoir montré son mécontentement. Aucun vigile ne l'a interrompu dans sa démarche. Cependant, une fois sorti, le consommateur mécontent a été chahuté par quelques vigiles qui lui ont demandé de «rester tranquille».

A un moment, l'un des vigiles a pris l'homme par la gorge de façon violente. Le client rappelle alors face caméra que «tout est filmé» et qu'il «ne peut pas respirer».

L'homme a depuis été placé en garde à vue au commissariat. Une enquête a été ouverte. Il risque une amende de 50 000 euros.

Lire aussi : Des Chinois brisent des iPhones et manifestent devant KFC pour dénoncer «l'impérialisme américain»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales