Contre les attentats, Nicolas Dupont-Aignan aurait souhaité un «grand chef d’Etat» comme Poutine

© Pool New Source: Reuters

De passage sur le plateau de France Info, le président du parti souverainiste Debout La France a regretté qu’aucun «vrai chef d’Etat» n’ait permis de protéger l’Hexagone des attentats terroristes qui l’ont frappé et de l'organisation Daesh.

«Je dis que Poutine est un grand chef d’Etat pour la Russie et que si on avait eu aux Etats-Unis et en France de vrais chefs d’Etat, on aurait pas eu l’Etat islamique, les attentats en France et maintenant le massacre d’Alep», a déclaré Nicolas Dupont-Aignan sur le plateau de France info le 29 septembre.

Lire aussi : Pour François Fillon, seule la Russie «a fait preuve de réalisme» contre le terrorisme

Le maire de Yerres (Essonne) a ensuite accusé les «médias occidentaux», la France, les Etats-Unis et la Turquie, d’entretenir l’«ambiguité […] vis-à-vis de Daesh».

«On a peut-être le droit en France d’avoir une position équilibrée. D’abord on tape l’Etat islamique, ensuite, on essaye de changer la Syrie», a-t-il conclu.

En octobre dernier, le candidat à l'élection présidentielle de 2017 pour le parti Debout la France avait déjà fait connaître son appréciation de la politique étrangère menée par le président russe, notamment en Syrie. «Il n’y a qu’un chef d’Etat dans le monde, c’est Vladimir Poutine», avait-il affirmé au micro de RTL.

Lire aussi : L'admiration du nouveau leader de l'UKIP pour Vladimir Poutine suscite la polémique au Royaume-Uni

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales