L'admiration du nouveau leader de l'UKIP pour Vladimir Poutine suscite la polémique au Royaume-Uni

Diane James et son prédécesseur Nigel Farage Source: Reuters
Diane James et son prédécesseur Nigel Farage

Diane James, qui a succédé à Nigel Farage à la tête de l'UKIP, a fait sensation en déclarant que Vladimir Poutine était l'une de ses sources d'inspiration politique.

Durant sa première interview après sa prise de fonction à la tête de l'UKIP, Diane James a affirmé à la BBC qu'elle ne pouvait pas penser à quelqu'un «d'autre que Vladimir Poutine» comme modèle politique. Après réflexion, elle a tout de même ajouté les anciens Premiers ministres Margaret Thatcher et Winston Churchill à la liste.

Sa déclaration n'a pas manqué d'agiter les réseaux sociaux, où commentateurs politiques, personnalités et internautes ont pu polémiquer sur sa déclaration.

«Diane James est une fan de Poutine, donc je m'attends à ce que la prochaine campagne de communication de l'UKIP soit une photo d'elle montant à cheval torse nu», a écrit le comédien Tiernan Douieb sur Twitter.

Dans un registre moins léger, pour Daniel Hamilton, consultant politique proche des conservateurs, l'admiration pour Vladimir Poutine de Diane James révélerait «une vision sordide du leader d'un parti à l'esprit étroit».

Pourtant, ce n'est pas la première fois que Diane James exprime son sentiment pour le président russe. Elle se l'était déjà permis lors d'un entretien donné au Telegraph en 2015.

«J'admire [Vladimir Poutine] pour la défense de son idéal pour son pays. C'est un nationaliste», avait-elle déclaré. Elle avait ajouté : «C'est un leader très puissant. La Russie est sa priorité et il se préoccupe de la façon dont [l'Union Européenne] a encouragé un changement de gouvernement en Ukraine qui a fait peser une menace sur la population russe de ce pays.»

Lire aussi : «Vous pouvez battre Washington !» : l'appui de Farage aux partisans de Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales