Pour François Fillon, seule la Russie «a fait preuve de réalisme» contre le terrorisme

© Geoffroy Van der Hasselt Source: AFP

Dans une tribune publiée dans l’hebdomadaire Marianne, l’ancien Premier ministre français a mis face à face les «erreurs stratégiques des occidentaux en Syrie» avec l’efficacité de la campagne d’intervention russe contre Daesh.

«La Russie a obtenu en six mois ce que les Etats-Unis et leurs alliés n’ont pu réaliser depuis leur engagement dans ce conflit en 2014». Pour le membre des Républicains, le constat est très clair et il n’est pas rose pour les pays occidentaux, dont la France.

Ainsi, selon François Fillon, la posture de l’Hexagone consistant à exiger le départ de Bachar el-Assad avant toute chose a ouvert la voie royale à Daesh, «un monstre totalitaire qui n’hésite pas à porter le combat jusqu’au cœur de nos villes et qui ne se cache pas vouloir imposer son régime barbare au monde entier».

Lire aussi : L’Allemagne en danger ? Daesh appelle à frapper la république fédérale

L’homme politique rappelle par ailleurs sa conviction, selon laquelle des frappes aériennes sans troupes au sol pour seconder celles-ci, ne sont pas capables de défaire les combattants du Califat autoproclamé. Dès lors, c’est bel et bien sur l’armée gouvernementale syrienne, qui «nous est nécessaire», qu’il faut s’appuyer dans le cadre de la lutte contre le terrorisme en Syrie.

Dans ce contexte, une seule puissance a fait preuve de réalisme: la Russie. Que Moscou ait ses propres intérêts dans la région est évident, mais qui n’en n’a pas au Moyen Orient ?

Position qui a été mise en œuvre par le Kremlin, comme le rappelle François Fillon. Evoquant le «pragmatisme froid mais efficace de Vladimir Poutine», l’ancien Premier ministre français explique que le président de la Russie a redonné «de l’air aux forces syriennes qui sont désormais en mesure de combattre efficacement l’Etat Islamique».

Il termine en appelant à «en tirer des conséquences pour l’avenir d’une région qui ne pourra être stabilisée sans la coopération militaire et politique de toutes les puissances».

Lire aussi : François Fillion appelle à la levée des sanctions contre la Russie «le plus tôt possible»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales