Faux pas : un Français arrêté pour avoir retardé le vol de son amie par une alerte à la bombe

L'aéroport de Bordeaux-Mérignac, http://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9roport_de_Bordeaux_-_M%C3%A9
L'aéroport de Bordeaux-Mérignac, http://fr.wikipedia.org/wiki/A%C3%A9roport_de_Bordeaux_-_M%C3%A9

La police française a arrêté un homme pour fausse alerte à la bombe dans le seul but de retarder le vol de sa compagne qui avait peur d’être en retard. Le Français fait face à une amende de dizaines de milliers d’euros.

Le suspect de 33 ans a appelé l’aéroport régional de Bordeaux-Mérignac dans le sud-ouest de la France jeudi. Le message transmis aux autorités était assez concis : «il y a une bombe ici».

La police, en réaction, a bouclé plusieurs parties de l’aéroport, déployé des renforts et procédé à des perquisitions.

Suite aux recherches non concluantes menées par la police, une enquête a été lancée et le Français a été arrêté à 20 kilomètres de Bordeaux.

Au cours de l’interrogatoire, le suspect a avoué avoir lancé une fausse alerte afin de donner à sa compagne plus de temps pour se sortir des embouteillages et arriver à l’aéroport à temps.

Le prévenu fait face à une amende pouvant atteindre 30 000 d’euros, a rapporté l’AFP en citant les enquêteurs français. Il comparaîtra devant la Cour d’assises de Bordeaux.

Les appels anonymes donnant de fausses alertes à la bombe sont devenus de plus en plus fréquents ces dernières années partout dans le monde, la plupart de cas ont été rapportés aux Etats-Unis.

La compagnie American Airlines est une cible particulièrement courante. Un des incidents les plus récents a eu lieu en janvier lorsque trois avions de la compagnie aux aéroports de Seattle et Dallas à la suite d’alertes à la bombe.

L’aéroport international Hartsfield-Jackson d’Atlanta connaît bien aussi ce genre d’alertes où des équipes d’intervention anti-bombe ont perquisitionné deux vols en janvier.

Aux Etats-Unis, des fausses alertes sont aussi données de temps à autre dans les centres commerciaux.  En mars, des centres commerciaux à Washington, en Floride et dans le Michigan ont été évacués après des appels téléphoniques anonymes.

En France, les alertes à la bombe sont un sujet particulièrement sensible pour la police à la suite des attaques meurtrières de Charlie Hebdo et des menaces de nouveaux attentats par différents groupes djihadistes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales