Marseille : deux hommes abattus à l'arme automatique à 200 mètres d'un commissariat

Source: Reuters

Lundi 5 septembre au soir à Marseille, deux hommes ont été abattus à l'arme automatique par trois hommes en voiture. Selon le magistrat en charge du dossier, il s'agirait «d'une affaire de représailles dans le banditisme marseillais».

«Les faits se sont déroulés vers 23h. Trois individus à bord d'un véhicule se présentent devant un bar près de la place de Lenche. Deux descendent et l'un d'eux ouvre le feu à quatre reprises», a indiqué le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux.

Les règlements de compte sanglants se poursuivent à Marseille, après un été particulièrement violent. Dans la soirée du 5 septembre, les deux dernières victimes ont été tuées, dans le IIe arrondissement de la ville. Agés de 41 et de 59 ans, ils ont été abattus à l'arme automatique, dans un bar du quartier du Panier.

L'une des deux victimes, Franck Esposito, 41 ans, était connue des services de police ; la seconde était le patron de l'établissement.

Les bandits ne se cachent pas : les deux victimes ont été assassinées à quelques centaines de mètres seulement du commissariat.

Les assassinats ciblés se multiplient à Marseille, où 10 personnes ont été tuées depuis le 7 août. Dans la matinée du 3 septembre, un homme était abattu de deux balles de kalachnikov dans la tête. Deux jours plus tôt, un autre avait été tué à Marignane en rentrant chez ses parents. Depuis le début de l'année, les homicides par armes à feu ont fait un total de 26 victimes dans les Bouches-du-Rhône. 

LIRE AUSSI : Jérome Pierrat : «Pour acheter de la drogue à Marseille, c'est un système de drive in comme au McDo»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales